RDC : 5,5 millions de déplacés internes recensés en 9 mois, note Bintou Keita

La cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita a noté, vendredi 30 septembre, 5 millions et demi de déplacés internes à la suite des violences survenues depuis janvier dernier en RDC.

Elle a livré ces statistiques dans son adresse devant le Conseil de Sécurité de l’ONU, à New-York (Etats-Unis d’Amérique) :

« Un indicateur clair de la détérioration de la situation est l’augmentation des déplacements internes depuis janvier 2022, qui a porté le nombre total de personnes déplacées à 5 millions et demi, soit le plus grand nombre de cas en Afrique ».

Bintou Keita a déploré la montée des violences dans l’Est de la RDC malgré les initiatives régionales destinées à rétablir la paix.

Ce qui a aggravé la situation humanitaire dans les régions concernées.

La plupart de ces abus sont perpétrés par la CODECO, les ADF et le M23, en Ituri et au Nord-Kivu, tandis que les groupes Maï-Maï et d'autres milices ont intensifié leurs attaques contre les civils au Sud-Kivu.    

Ce climat d’insécurité contribue aux violations des droits de l'homme et « amplifié une situation humanitaire déjà désastreuse », a poursuivi la cheffe de la MONUSCO.

Elle a estimé à 27 millions le nombre de personnes nécessitant une aide humanitaire et une protection.

Et pour favoriser la montée en puissance des FARDC, Bintou Keita a relevé le caractère stratégique du projet de loi de programmation militaire 2022-2025, estimé à 1 milliard USD.

A la tribune du Conseil de sécurité, la cheffe de la MONUSCO a tout de même noté des avancées significatives dans la gouvernance du pays et dans les préparatifs des élections générales de décembre 2023. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner