L’échec de la balkanisation de la RDC passe par la prise de responsabilité de chaque Congolais, conseille Mgr Sikuli

 L’évêque du diocèse de Butembo-Beni, Mgr Melchisédech Sikuli Paluku, appelle à la responsabilité de tous les Congolais afin de faire face au plan de balkanisation de la RDC. Il l’a dit ce dimanche 4 décembre, lors de son adresse aux fidèles catholiques et autres couches de la population présents à la marche pacifique organisée à Butembo, telle qu’initiée par la CENCO.

« Chacun d’entre nous a compris le message que nous venons de véhiculer à travers l’organisation de cette marche. Ce qui nous reste est que chacun prenne ses responsabilités en main afin de contribuer à la pacification du pays. Nous devons beaucoup prier notre Dieu. Nous devons ainsi donc nous y impliquer chacun à son niveau et selon ses moyens. Un vrai patriote doit en tout cas apporter sa contribution pour ce qui est de la restauration de la paix, du développement de ce pays et non tout laisser aux autorités », a exhorté Mgr Melchisédech Sikuli Paluku.

Il invite la population à la cohabitation pacifique en vue de contribuer à la restauration de la paix sur toute l’étendue du pays, particulièrement dans sa partie est :

« Le peuple doit vivre dans la cohabitation pacifique avec ses semblables et non être la source de toute destruction dans la communauté. Nous devons tous vivre en communion comme des enfants d’un même père. Et ce dernier c’est notre Dieu. Personne ne saura ainsi nous ravir notre terre, telle que dotée par Dieu ».

Appel à la vigilance face à l’ennemi lancé à Mbuji-Mayi

Au Kasaï-Oriental, les chrétiens catholiques de Mbuji-Mayi étaient ce même dimanche dans les rues pour s’opposer au projet de la balkanisation de la RDC ainsi qu’à l’agression rwandaise. Cette marche avait plusieurs points de départ, mais la mairie de Mbuji-Mayi, où la déclaration des évêques membres de la Conférence  épiscopale nationale  du Congo a été lue  et remise à l’autorité provinciale, était le point de chute.

A la Mairie, point de chute de la marche, le chancelier du diocèse, l’abbé Benjamin Tshiala, a relu la déclaration des évêques membres de la CENCO :

« Le Parlement doit privilégier l’intérêt supérieur de notre pays par rapport aux arrangements politiques qui desservent la population congolaise. Nous encourageons les efforts diplomatiques comme solution éventuelle à la tragédie que nous vivons. Cependant, l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale ne sont pas négociables. Dans ce même registre, il faut éviter les alliances avec ceux qui ont développé une forme de mercantilisme militaire ayant comme vrai motivation, le pillage des ressources naturelles et l’occupation de ces terres ». 

Prenant la parole pour la circonstance, le gouverneur de province a demandé à tous les chrétiens d’être vigilants face au voisin-ennemi, le Rwanda, qui soutient le M23.

« Nous devons veiller pour qu’aucune partie de notre pays ne soit ravie par ceux-là qui nous font la guerre. Je demande à chacun d’introniser ces paroles. Le pays est défendu et protégé par nous ses, citoyens. Et pour ce faire, nous devons faire taire certaines de nos divergences, nos oppositions afin de protéger la République Démocratique du Congo qui est notre bien commun, qui est notre  patrimoine commun », a rappelé le gouverneur de province.

Les groupes armés appelés à déposer les armes en Ituri

En Ituri, l’évêque du diocèse catholique de Bunia, Mgr Dieudonné Uringi, a demandé aux différents groupes armés locaux de déposer les armes sans conditions.

« On en a marre de la guerre, on a tout détruit, on a tué nos enfants, nos pères pour rien», rappelle Mgr Dieudonné Uringi.

Par ailleurs, il demande à la population de l’Ituri et de la RDC en général de s’unir pour bâtir la paix et travailler au développement de ce pays. Il s’insurge contre le processus de Nairobi car selon lui, ce ne sont pas les étrangers qui vont trouver la solution au problème de la RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner