Kwango : 13 morts enregistrés parmi les déplacés de Kwamouth


Au moins 13 morts dont 6 enfants de moins de 5 ans, 4 femmes et 3 hommes,  sont déjà comptés parmi plus de 30 000 déplacés reçus en provenance du territoire de Kwamouth, dans la province du Mai-Ndombe, fuyant les violences des assaillants armés.

Selon le président du cadre de concertation provincial de la société civile de cette province, Lucien Lufutu, qui livre l’information, ces décès sont occasionnés par des conditions inhumaines dans lesquelles vivent ces déplacés. 

Il plaide auprès du gouvernement congolais et des partenaires pour une assistance humanitaire en leur faveur : 

« Ils n’ont rien à manger. Ils ont pratiquement des difficultés pour survivre. Surtout les enfants non accompagnés qu’on a eus en grand nombre. Voilà pourquoi la société civile du Kwango demande au gouvernement de tout mettre en œuvre pour assister les déplacés d’une façon concrète. Nous demandons aux partenaires humanitaires de prêter aussi attention à la situation difficile des déplacés de Kwamouth, au Kwango. C’est aberrant qu’on voie des appuis des partenaires qui vont dans tous les sens sauf au Kwango »

La province du Kwango continue d’accueillir des déplacés qui proviennent du territoire de Kwamouth au Mai-Ndombe.
A ce jour, elle compte déjà plus de 30 000 déplacés qui sont pour la plupart dans des familles d’accueil.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner