Nord-Kivu: le calme rétabli sur différents fronts, selon le porte-parole d’Amani Leo

 La situation reste relativement calme sur les différents axes des territoires de Rutshuru, walikale et Lubero Sud (Nord-Kivu), où plusieurs attaques des forces négatives contre les positions des FARDC sont rapportées depuis plus d’une semaine.

 Selon le porte-parole de l’opération militaire Amani Leo au Nord et Sud Kivu, le major Sylvain Ekenge, cette situation s’explique par deux faits:

 D’abord sur l’axe Rutchuru, les FARDC ont reçu l’ordre de suspendre les opérations de traque des rebelles rwandais des FDLR pour permettre et faciliter l’opération de ramassage d’armes et la reddition des FDLR au Programme œcuménique de paix, transformation des conflits et réconciliation (Parec).

 Il a précisé:

 «A Nyaleke, ce sont les Mai-Mai, alliés aux ADF Nalu, qui ont attaqué notre centre de formation. Après, c’était à Umate, le 23 avril: un carré minier a été attaqué. Il y a eu également attaque à Mubi et vers Kasiguru.

On nous a demandé de ne pas attaquer pour permettre la réussite de cette opération. Curieusement, coïncidence fâcheuse, il n’y a pas eu relâchement.»

 Pour le major Ekenge, c’est pendant cette période de trêve que les FDLR ont profité pour attaquer les positions de l’armée congolaise.

 Ensuite, il souligne que des groupes Mai-Mai, en complicité avec des populations locales, ont attaqué certaines localités.

 Sylvain Ekenge appelle toute la population à se désolidariser de ces Mai-Mai au bénéfice de la paix:

 «Et nous demandons franchement aux communautés du Nord et Sud-Kivu de se mobiliser pour sensibiliser leurs frères qui ont des armes. Parce que cela ne nous arrange pas. Notre ennemi commun, ce sont les FDLR.»   

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner