La RDC connaît une pénurie d’accoucheurs, selon l’UNFPA

Maternité de l’hôpital général de Kikwit Photo bdomkikwit

Les résultats des enquêtes menées par le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et présentés ce samedi 5 mai, à l’occasion de la célébration de la journée internationale des sages-femmes indiquent que la RDC connaît une pénurie d’accoucheurs. Pour cette agence des Nations unies, il faudra former au moins 14 000 sages-femmes pour assurer des accouchements sans danger sur toute l’étendue du pays.

L’Union nationale des accoucheurs et accoucheuses du Congo (Unac), réclame un statut légal pour la profession.

Son premier vice-président de l’Unac, Ambroka Kabeya affirme que la formation des accoucheurs est déficitaire. Les centres de formation manquent de matériel.

Il regrette aussi que les hôpitaux ne disposent de matériel nécessaire pour combler les lacunes des étudiants lors des stages professionnels.

A Kinshasa, toutes les activités en rapport avec cette journée vont être organisées au début de la semaine prochaine.

A Lubumbashi, les frais d’accouchement de cinquante femmes qui ont accouché ce samedi ont été pris en charge par le gouvernement provincial.

Le ministre  provincial de la Santé du Katanga a lancé un message d’encouragement aux sages-femmes.

Il a exhorté aussi les femmes en âge de procréer de suivre la consultation prénatale et d’accoucher dans les hôpitaux lorsqu’elles attendent famille pour réduire le risque de mortalité.

Le président de l’Unac/Katanga s’est dit inquiet du peu de valeur accordé à cette profession même au sein du personnel soignant.

Pénurie d’accoucheurs en Province Orientale

En Province Orientale, le taux de consultation prénatale s’élève à 76 %. Alors que celui de la consultation post natale est de 44 %.

La section provinciale de l’Unac qui a livré ces chiffres explique cet écart par le manque de prestataires qualifiés et d’infrastructures adéquates.

Napoléon Bolamba Kitoko, conseiller à l’Unac/Province Orientale, invite les autorités politiques et sanitaires à appuyer le recyclage des prestataires qui interviennent dans le domaine de la santé reproductrice.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner