Province Orientale : des hommes du chef milicien Morgan tuent 9 militaires à Pangoy

Militaires FARDC avec un lance roquettes, Sud Kivu, 2006.

Neuf militaires ont été tués et plusieurs personnes blessées, samedi 14 juillet, au cours d’une attaque des Maï-Maï du chef milicien Morgan contre le village Pangoy situé à environ 280 kilomètres au sud de Bunia en Province Orientale. Des sources militaires ainsi que la société civile locale confirment l’information. Cette attaque est la deuxième menée par les miliciens de Morgan contre ce village en l’espace de deux mois.

Les témoignages recueillis sur place indiquent que le combat qui a opposé les militaires et les miliciens a duré environ trente minutes. Les forces régulières se seraient ensuite enfuies.

D’autres sources affirment que les assaillants ont détruit puis incendié les biens et habitations des militaires.

Certains responsables militaires de Mambasa affirment que les militaires tués sont des « éléments incontrôlés » qui exploitent illicitement des minerais et se livrent  au commerce dans ce secteur réputé riche en ressources minières dont le coltan et l’or.

Des sources de la société civile de Mabutua indiquent qu’il ya quatre jours, un combattant de la même milice a tué deux sous-officiers des Forces armées de la RDC (FARDC).

Le dimanche 8 juillet, un milicien et un civil ont été tués au cours d’une attaque armée de la même milice contre les Forces armées de la RDC (FARDC) dans le village de Kabasha situé à 160 km de Mambasa, au Sud de Bunia.

Dans leur fuite, les miliciens avaient incendié les villages Mandimu, Libima-biele ainsi que Lumo et pris treize personnes en otage.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner