Entrée des Maï-Maï à Lubumbashi: 7 ministres et des députés nationaux rencontrent les autorités locales

Une vue d’ensemble de quelques membres du gouvernement de la RDC ce 27/04/2011 au palais du peuple siège du parlement, lors de l’interpélation de certains ministres à l’assemblé nationale Radio Okapi Ph. John Bompengo

Sept ministres et des députés nationaux venus de Kinshasa ont discuté ce jeudi 28 mars à Lubumbashi avec les membres de l’assemblée provinciale et du gouvernement provincial du Katanga de l’incursion des miliciens Maï-Maï du groupe Bakata Katanga dans cette ville le samedi dernier. La délégation, arrivée à Lubumbashi le mercredi et conduite par le ministre de la Défense, Alexandre Luba Ntambo, est composée des ministres originaires du Katanga et des députés nationaux membres du Caucus des députés katangais.

La rencontre de ce matin  a été présidée par Charles Mwando Simba, premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Les membres de la délégation sont partis s’enquérir de la situation qui a prévalu le samedi dernier à Lubumbashi lors de l’entrée des combattants Bakata Katanga.

D’après certaines sources, ils devraient également rencontrer d’autres personnalités de la province avec qui ils vont discuter des problèmes de sécurité dans plusieurs territoires en proie depuis quelques mois à l’activisme de plusieurs groupes Maï-Maï.

Le président de la chambre basse du parlement, Aubin Minaku a annoncé le mardi 26 mars dernier la mise en place d’une commission pour enquêter sur l’incursion de samedi.

Le gouvernement a également diligenté une enquête qui, à en croire le ministre de l’Intérieur, consiste surtout à chercher à «savoir ce que [ces miliciens] voulaient et comprendre comment ils ont fait pour arriver jusqu’au centre ville» de Lubumbashi.

Ces miliciens ont traversé quatre communes de la ville, armes en main, avant d’aller de se rendre au siège local de la Monusco où ils ont déposé leurs armes.

Les combats qui les ont opposés aux forces de l’ordre dans certains endroits de la ville ont fait plus de vingt morts.

Plus de deux cent trente parmi eux ont été transférés à Kinshasa à bord d’avions militaires.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner