Ango: installation d’un réseau cellulaire pour lutter contre la LRA

Téléphone. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en République démocratique du Congo, James Swan, a inauguré mardi 25 mars à Ango un pylôn et une antenne téléphoniques du réseau Vodacom, avec l’appui logistique de la Monusco. Selon le diplomate américain, l’implantation de cet outil de communication cellulaire va désenclaver la zone et permettre à la population d’alerter les autorités en cas de menaces des rebelles ougandais de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA).

«Maintenant, [les membres de] cette communauté d’Ango ont l’opportunité de profiter du réseau téléphonique cellulaire pour communiquer entre eux, voire avec leurs amis et leurs contacts à travers la monde. Ils font maintenant partie intégrante du monde moderne», a déclaré le diplomate américain.

James Swan estime surtout que la communication cellulaire permettra à cette population, qui a été meurtrie par les exactions de la part de l’Armée de résistance du Seigneur, de faire des alertes précoces en cas d’incursion de la LRA ou de toute menace sécuritaire:

«Avec ce réseau, certains membres de la communauté, de la société civile et les autorités locales sont plus capables maintenant de prendre contact avec la hiérarchie du gouvernement congolais, les forces armées congolaises ou avec la Monusco, afin de communiquer en cas de menace et de demander une réponse de la part des autorités

Pour le diplomate américain, il s’agit là d’un «aspect important de ce programme» d’installation du réseau téléphonique dans ce territoire du district du Bas-Uélé situé à plus de 500 Kilomètres au nord de Kisangani.

En effet, Washington, qui a inscrit la LRA sur la liste noire d’organisations terroristes, a déployé depuis octobre 2011 des soldats américains en Afrique centrale pour aider les forces armées de la région à lutter contre la présence de cette rébellion. Ce déploiement s’inscrit dans le cadre de l’application de la loi que Barack Obama a promulguée, le lundi 24 mai 2010 à Washington.  Ce texte de loi dispose que les Etats-Unis doivent protéger les civils contre la LRA.

La rébellion a été chassée en 2006 d’Ouganda, soit huit ans après sa création. Elle opère scindée en de multiples petits groupes, depuis les denses forêts des pays voisins (Centrafrique, Soudan, Soudan du Sud, RDC).

La LRA, qui a pris les armes en 1987 contre le pouvoir ougandais, est réputée pour ses campagnes brutales systématiques contre les civils, notamment des meurtres, enlèvements, esclavage sexuel, mutilations, pillages, destructions de villages, mais surtout pour ses enlèvements d’enfants enrôlés de force comme combattants, porteurs ou esclaves sexuels.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (175)
Ebola (67)
FARDC (56)
Beni (31)
Unpc (29)
FCC (27)
Ceni (25)
Lamuka (25)
Kinshasa (24)
Sécurité (24)
ADF (23)
Ituri (23)
Corruption (21)
Léopards (21)
JED (21)