Beni : 90 000 personnes ont fui les exactions des rebelles ADF à Oicha et Erengeti

Des déplacés de guerre à l’EST de la RDCongo . (droits tiers).

Environ 90 000 personnes ont fui, depuis jeudi 9 octobre, les exactions des rebelles ougandais des ADF dans la cité d’Oicha et dans la localité d’Erengeti, situées à plus ou moins 30 Km au Nord-Est de Béni-ville (Nord-Kivu). Selon la société civile de Beni, la plupart d’habitants, avec leurs sacs, ont trouvé refuge dans les villes de Beni et Butembo, où elles vivent dans des familles d’accueil.

La même source affirme avoir recensé environ 29 personnes tuées, en l’espace d’une semaine, par ces rebelles ougandais dans les localités de Mayi-Moya, Kisiki et Maibo, sur la route d’Eringeti.
Pour sa part, l’administrateur du territoire de Beni, Amisi Kalonda, a appelé ses administrés à regagner leur milieu d’origine, assurant que les dispositions sécuritaires sont déjà prises par l’Etat-major de l’opération Sokola.
Le député national élu de Beni, Grégoire Kiro, a appelé le gouvernement à mener des actions pour mettre fin à l’activisme des groupes armés dans cette partie du Nord-Kivu.
Dans une déclaration faite jeudi 9 octobre à la presse à Kinshasa, il s’étonne de la multiplicité des exactions vu le nombre important de militaires et policiers déployés dans cette région. Environ une vingtaine de personnes ont été tuées au cours de quatre incursions des ADF, en l’espace d’une semaine, sur l’axe Beni-Mbau.
Le député Grégoire Kiro juge juge ces attaques inadmissibles.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner