Révision constitutionnelle: la Cenco condamne les violences contre les religieux à Lodja

Des évêques congolais membres de la Cenco le 23/6/2011 au centre Nganda à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) condamne les violences perpétrées contre les religieux à Lodja dans le diocèse de Tshumbe. Le dimanche 12 octobre dernier, des jeunes s’en sont pris à deux curés qui ont lu pendant la messe la lettre de la Cenco contre la révision de la constitution. Ils ont également saccagé un couvent de sœurs. Le secrétaire général de la Cenco, abbé Léonard Santedi, dénonce un acte « inadmissible ».

« C’est inadmissible de s’attaquer au personnel ecclésiastique qui, fidèle à sa hiérarchie, exerce son ministère pastoral », déplore-t-il, invitant les autorités publiques compétentes à garantir la sécurité des prêtres, des religieux et religieuses, des agents pastoraux ainsi que des lieux de culte.

L’abbé Léonard Santedi rappelle que la constitution de la République « garantit la liberté d’expression comme un droit inviolable reconnu à tout citoyen ».

Un groupe de jeunes de Lodja a mis à sac le dimanche passé le couvent de sœurs de la congrégation de Saint-François d’Assises. Ils auraient cassé des vitres du couvent, blessant une religieuse. Le même jour, d’autres jeunes ont menacé en pleine messe deux curés à qui ils reprochaient d’avoir lu en plein culte dominical, la lettre de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) qui invite les fidèles à s’opposer à la révision constitutionnelle.

A (re)Lire: Révision constitutionnelle: des jeunes ont menacé deux curés catholiques à Lodja

« La Cenco entend également fixer l’opinion sur le fait qu’il n’y a pas soulèvement d’une partie des fidèles catholiques contre la hiérarchie de l’Eglise. Il n’y a pas de jeunes qui se soulèvent contre la hiérarchie de l’Eglise », fait savoir l’abbé Santedi.

Pour lui, ces actes sont « une manipulation de quelques jeunes non catholiques à des fins inavouées ».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner