Tshopo: accrochages entre civils et policiers à Isangi autour d’une palmeraie

Tolekistes (toleka) à Kisangani, 2002.

Le village Yanguba, à 180 kilomètres de Kisangani, dans la nouvelle province de Tshopo, a été secoué par des violences jeudi 6 août. Une dizaine de policiers et la population locale ont été les acteurs d’un accrochage, sur une affaire foncière entre la propriétaire d’une palmeraie et les habitants alentours.

La responsable de la société agropastorale Groupe Lionga Akafomo Grola, propriétaire depuis 27 ans d’une palmeraie à Yanguba, effectuait une visite d’inspection et de contrôle de la palmeraie. Elle n’a pas pu entrer dans la propriété, la population locale bloquant les entrées.

Les manifestants l’accusent  de ne pas contribuer au développement de cette entité depuis l’acquisition de ce patrimoine, notamment la réhabilitation de la route entre Yanguba et Isangi, la construction d’un centre de santé et d’une école à Yanguba.

La responsable a fait venir une dizaine de policiers d’Isangi qui ont arrêté une dizaine de manifestants. Mais la population armée d’armes blanches s’en est prise aux policiers. Elle a détruit les bureaux de l’entreprise et les installations de la police. Les détenus ont ainsi pu s’enfuir.

L’administrateur du territoire d’Isangi a appelé au calme et aux négociations, afin d’éviter que de tels évènements se réitèrent.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner