CEPGL: trois projets intégrateurs pour rapprocher les populations


La CEPGL regroupe la RDC, le Rwanda et le Burundi

L’implantation d’un marché frontalier, l’amélioration de la desserte en électricité et la coordination du tourisme sont les trois objectifs retenus lors la rencontre des gouverneurs du Rwanda, de la RDC et du Burundi, tenue en début de semaine à Gisenyi , ville rwandaise frontalière du Nord-Kivu.

Ces projets sont en cours de réalisation, selon Gabriel Toyi, secrétaire exécutif permanent de la Communauté économique des Pays des Grands Lacs (CEPGL).

Depuis Gisenyi, ville rwandaise frontalière de la RDC, de petits commerçants viennent ravitailler quotidiennement Goma en fruits, viande, pain et autres denrées alimentaires.

En revanche, les petits commerçants de Goma ne bénéficient pas des mêmes avantages. Ils se plaignent de certaines restrictions imposées par les services rwandais de migration.

Selon Gabriel Toyi, un projet permettant de contourner ce défi est en cours de matérialisation:

Nous sommes en train de penser à la mise sur pied d’un marché frontalier qui sera installé en zone neutre entre Gisenyi et Goma.

Par ailleurs, le secrétariat exécutif de la CEPGL milite en faveur d’une meilleure desserte en énergie des villes frontalières.

Des études de faisabilité sur la réhabilitation des centrales hydroélectriques de Ruzizi se clôtureront à la fin avril. Plus de 300 mégawatts seront disponibles.

Ils viendront s’ajouter aux 100 autres mégawatts qui seront produits par l’exploitation commune du gaz méthane du lac Kivu. Une bouffée d’oxygène pour des populations confrontées à de récurents problèmes d’électricité, selon la CEPGL.

Enfin, le tourisme ne profite pas suffisamment aux trois pays. C’est pourquoi la CEPGL projette d’organiser un « circuit touristique intégré. »

Ce système offrira des facilités de libre-circulation aux touristes d’un pays à l’autre.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner