ALFACONGO ASBL : Un Consultant Expert en enseignement spécial pour mener des recherches (examen documentaire, entretiens avec des informateurs clés, etc.) afin d'aider à définir les éléments clés de l'approche USAID Apprendre Tous Ensemble ! pour soutenir les enfants vivant handicap dans les provinces de Kinshasa, Tanganyika, Maniema et Equateur.

Termes de Référence

Date : 05/05/2022

Titre de l’activité

Recrutement d'un Consultant Expert en enseignement spécial pour mener des recherches (examen documentaire, entretiens avec des informateurs clés, etc.) afin d'aider à définir les éléments clés de l'approche USAID Apprendre Tous Ensemble ! pour soutenir les enfants vivant handicap dans les provinces de Kinshasa, Tanganyika, Maniema et Equateur.

Présentation du contexte

1-1- Contexte

La RDC est l'un des pays les plus multi-ethniques d'Afrique et est considérée comme le 1er pays francophone du monde. A ce jour, le développement de la RDC est caractérisé par le contraste entre les richesses naturelles potentielles dont elle regorge et la pauvreté de la grande majorité de la population. Dans son rapport mondial de 2017 sur le Développement Humain, le PNUD classe la RDC au 176ème rang de l’Indice de Développement Humain (IDH : 0,457) sur 199 pays. La RDC compte une population évaluée à quelques 70 millions d’habitants, dont la tranche jeune (15-24 ans) représente environ 70%. La précarité sociale et les difficultés de gouvernance politique ont exacerbé, au fil des années, le chômage des jeunes. La croissance démographique urbaine est en forte augmentation en raison de l’exode rural.

Les statistiques de la RDC révèlent que nombreux sont des enfants qui vivent en dehors du système scolaire. De 4,1 millions en 2007, le nombre d’enfants âgés de 6-11 ans en dehors du système scolaire a baissé pour atteindre 3,5 millions en 2012. Parmi ces derniers, 2,9 millions n’avaient encore jamais mis les pieds à l’école (84 %) et près de 600 000 avaient déjà abandonné avant la fin du cycle primaire[1]. Le focus n’a pas été mis sur l’éducation des enfants handicapés. Pourtant, dans le pourcentage de ceux qui ne fréquentent pas l’école, nombreux sont les enfants handicapés. Parmi les obstacles à l’éducation des enfants et jeunes ayant des besoins spéciaux d’apprentissage figurent notamment les perceptions négatives vis-à-vis du handicap au sein des communautés, le manque d’accès aux soins de réadaptation ou aux aides techniques dans un environnement souvent peu accessible.

Ainsi, une enquête de terrain réalisée par Handicap International (HI) auprès de personnes handicapées vivant à Kinshasa en août 2012[2] a mis en évidence que 35% s’estiment exclus de leur famille. 35% n’ont aucune activité et 33% déclarent que la mendicité est leur première source de revenus. En matière d’éducation, 33% des Personnes vivant avec Handicap (PH) interrogées n’ont jamais été scolarisées et 45% sont analphabètes. 73% n’ont jamais bénéficié de formation technique mais 48% se sont pris en charge pour s’auto-former.

1-2- Présentation du Project

Le projet USAID – Apprendre Tous Ensemble! (ATE), est une initiative quinquennale financée par l’USAID qui vise à répondre aux besoins éducatifs des enfants vivant dans Les provinces de l’Equateur, du Tanganyika et du Maniema, à l’Est de la RDC, ainsi que des enfants vivant dans les banlieues de la capitale Kinshasa, ces populations qui font face à des défis particuliers en matière d’accès à l’éducation.

 

Le projet ATE s’appuie sur l’expérience antérieure de l’USAID/RDC pour soutenir l’amélioration des résultats en matière de lecture, d’alphabétisation et d’apprentissage social et émotionnel (ASE) afin de s’assurer que les enfants âgés de 6 à 9 ans dans certaines zones marginalisées et mal desservies de l’Equateur, du Maniema, du Tanganyika et de Kinshasa acquièrent des Compétences fondamentales en matière d’alphabétisation sociale et émotionnelle leur permettant de fonctionner à l’école au niveau de la deuxième année ou plus.

 

Ce projet a l’intention de répondre aux besoins éducatifs des enfants vivant dans les provinces de l’Équateur situé à l’Ouest de la RDC, du Tanganyika et du Maniema, dans l’Est de la RDC, ainsi que des enfants vivant à la périphérie de la ville province de Kinshasa. Deux groupes particulièrement plus vulnérables il s’agit des enfants des peuples autochtones (Pygmes ou Batwa) et ceux vivant avec handicap. Les enfants de l’Est de la RDC sont désavantagés par rapport à leurs pairs vivant dans l’Ouest du pays, à la fois en termes de scolarisation et dans des conditions plus larges qui favorisent un développement positif. Les enfants de Kinshasa ont plus d’options pour la scolarisation, mais la qualité est très variable et les facteurs de stress de la vie urbaine influent sur les performances des élèves. Les deux groupes ci-haut cités sont touchés par la pauvreté élevée et les limitations qui en découlent en matière d’accès à la scolarisation, ainsi que par la capacité limitée des enseignants et la médiocrité des ressources d’enseignement et d’apprentissage. L’entrée tardive et l’abandon précoce contribuent également à des niveaux élevés d’analphabétisme et au manque de possibilités pour les jeunes de trouver un emploi valorisable. La stabilité et la résilience individuelles et sociales sont menacées par ces échecs fondamentaux du système éducatif.

 

Les filles et les enfants handicapés sont particulièrement vulnérables. Les mariages précoces, les mariages forcés et les grossesses chez les adolescentes empêchent les filles de terminer leurs études, tout comme les travaux ménagers, les longues distances pour se rendre à l’école et le harcèlement sexuel par les enseignants. La plupart des écoles ne prévoient aucun aménagement pour les enfants handicapés et, selon la Fédération Nationale des Associations de Personnes Handicapées au Congo, « parmi les personnes handicapées, 90 % sont analphabètes, 93 % sont sans emploi et 96 % vivent dans un environnement malsain et inhumain ». (FENAPHACO, 2012). 

Bien que ces défis éducatifs concernent tous les enfants des régions ciblées, la population Batwa  des provinces de l’Équateur, du Maniema et du Tanganyika se heurte à des obstacles supplémentaires uniques à l’éducation. Les Batwa sont depuis longtemps confrontés à la discrimination systémique et à la marginalisation. Avec des efforts accrus pour protéger les forêts et les parcs nationaux, les Batwa ont été chassés de leurs maisons forestières traditionnelles et de leurs sources de subsistance. Dans ce contexte, la majorité de la population Batwa n’a pas les ressources sociales et financières nécessaires pour éduquer ses enfants, ce qui conduit à des cycles de pauvreté et de privation. Des conflits éclatent régulièrement au sujet de l’accès aux forêts avec les gardes du parc, ou de l’accès à la terre ou à d’autres services sociaux (y compris les points d’eau) avec les populations locales. Le faible niveau d’éducation des pygmées contribue à un statut social bas et conduit à la discrimination.

 

II. Objectif général

 

Améliorer l’accès à une éducation de qualité pour les enfants vivant avec handicap et ayant des besoins spécifiques d’apprentissage.

 

III. Objectifs spécifiques

 

Faire une revue documentaire approfondie de la situation des enfants vivant avec un handicap dans le monde, dans la région Afrique, en  RDC, au regard de la politique gouvernementale pour cette catégorie d'enfants. La perception et les opinions des organisations travaillant dans ce domaine, y compris Handicap International et d'autres ;
Mener des recherches quantitatives et qualitatives sur les enfants vivant avec handicap dans les sites du projet ATE : « Combien sont les enfants et adolescents ayant des besoins spécifiques d’apprentissage dans les zones ciblées par l’intervention ? » ; « Qui sont-ils ? » ; « Pourquoi sont-ils en dehors de l’école ? » ; « Quels sont l’effectivité et l’impact des politiques et stratégies dans les secteurs de l’éducation et de la protection sociale ? » ;
Sur base du résultat de la recherche, proposer des recommandations pour une meilleure prise en charge des enfants ayant des besoins spécifiques d’apprentissage ;
Proposer une méthodologie, conformément au plan de suivi et évaluation des activités du projet ATE, pour une mise en œuvre du projet ainsi que l’atteinte des indicateurs pour l’accès à l’apprentissage des enfants vivant avec handicap.

 

 

IV. Résultats attendus

Rapport des constats incluant les conclusions et les recommandations ;

Les recherches quantitatives et qualitatives sur les enfants vivant avec handicap dans les sites du projet ATE ont été menées ;
Les recommandations sur base du résultat de recherche ont été faites ;
La méthodologie pour la mise en œuvre du projet et la réalisation d'indicateurs d'accès à l'apprentissage pour les enfants handicapés est proposée.

 

V. Profil  recherché

Etre titulaire d’un diplôme universitaire en sciences de l’éducation ou toute autre discipline similaire ;
Avoir au moins cinq (5) années d'expérience pertinente dans le secteur de l’éducation de base, de l’éducation inclusive ou l’enseignement spéciale ;
Expériences avérées en encadrement des groupes vulnérables;
Apporter la preuve de la réalisation d’activités similaires en lien avec la conception et la mise en œuvre de formation en éducation inclusive;

Expériences en tant que formateur de formateurs ;
Une expérience en lien avec les personnes vivant avec handicap et l’éducation inclusive, spécifiquement pour les enfants vivant avec handicap ;
Capacité à travailler en lien avec des acteurs publics.

 

VI. Langues:

 

Maitrise du français (indispensable) ;
Maitrise de l’anglais est un atout.

 

VII. Compétences indispensables:

 

Etre capable de former un public adulte ;
Etre capable de travailler avec une population de faible niveau pédagogique ;
Flexibilité et capacité d’adaptation dans le travail ;
Sens de la pédagogie, sens de l’écoute et de la patience.

VIII. Comment postuler

 

Le dossier de candidature comprendra   éléments   suivants :

 

a) Concernant le facilitateur :

Un CV détaillé démontrant la possession des qualifications et des expériences citées ci-dessus;
Des références antérieures;
Une lettre de motivation ;

 

b) Concernant la proposition technique :

Un document méthodologique détaillé sur le contenu de la formation de formateurs et les approches utilisées;
Une ébauche de la grille d’évaluation des compétences des formateurs en éducation inclusive (pratiques pédagogiques inclusives);
Un planning de formation;
Un chronogramme de la mission;
Tout autre document pertinent pour étoffer l’offre.

 

c) Concernant la proposition financière:

Une proposition financière détaillée incluant:

Les frais de facilitation;
Les frais de déplacement éventuels pour Kinshasa;
Frais de visas;
Autres éventuelles charges liées à la mission.

Merci d’adresser votre dossier à l’intention au spécialiste de l’éducation du projet USAID Apprendre Tous Ensemble   en suivant   les modalités suivantes :

Dans une enveloppe scellée portant mention « offre consultant Expert en enseignement spécial »   à déposer au bureau de ALFACONGO ASBL, Filiale de Alfalit international, sis N°06, Avenue Tshimanga, Quartier Beau-Vent, Commune de  Lingwala ,  Kinshasa;

Ou

Par courrier électronique à l’adresse e-mail : [email protected] , en indiquant en objet la référence : « offre consultant  Expert  en enseignement spécial ».

Seuls les dossiers complets seront évalués ;
Seuls les dossiers présélectionnés seront recontactés ;
L’ensemble des dossiers seront conservés par Humanité & Inclusion et ne seront pas restitués ;
Seules les propositions de consultants nationaux seront considérées ;
Les candidatures de femmes et de personnes en situation d’handicap sont fortement encouragées.

Les dossiers de candidature doivent être déposés au plus tard    le 23 mai 2022 à 12h00.

 

[1]  Rapport d’état du système éducatif : pour une éducation au service de la croissance et de la paix, 2014, p .11

[2] Etude de faisabilité pour un projet d’insertion socio-économique, Handicap International, Août 2012

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Responsabilités

Du fait du caractère gratuit de la rubrique emploi de notre site, Radio Okapi n'a pas toujours la capacité de modérer toutes les annonces publiées. Nous attirons donc votre attention sur le fait que Radio Okapi ne peut pas être tenue pour responsable des annonces publiées de bonne foi qui s’avéreraient de nature frauduleuse.

Nous essayons autant que possible de vérifier toutes les offres d'emploi qui nous parviennent. Cependant, soyez vigilant avant de candidater et refusez systématiquement tout "employeur" vous demandant de l'argent pour votre dossier de candidature