Le Potentiel : Etienne Tshisekedi, candidat de l’Opposition à la présidentielle 2011

center,]Revue de presse de jeudi 25 août 2011

Le Potentiel : Etienne Tshisekedi, candidat de l’Opposition à la présidentielle 2011

« Malgré les réserves du MLC, de l’UNC et consorts, Etienne Tshisekedi candidat de l’Opposition à la présidentielle 2011», indique Le Potentiel.

Le journal note que ce sont les partis, membres de l’Union sacrée pour l’alternance (USA), de l’Union pour la nation (UN) et autres regroupements politiques, dontla Dynamique Tshisekediprésident et Soutien à Etienne Tshisekedi, qui ont procédé à ce plébiscite.

L’Avenir constate que c’est le choix consensuel adopté par la majorité de ces partis, selon Lisanga Bonganga, qui était modérateur de la réunion. Mais à la question de savoir si ce choix ne sera pas contesté par l’UNC et le MLC absents de la salle, Lisanga Bonganga a répondu : « nous irons les informer de ce que la majorité a décidé ».

Pour La Prospérité, cette désignation repose sur un critérium défini par le bureau de la modération de l’Opposition intitulé : «le programme commun et accord de gouvernement», un texte adopté par l’ensemble de leaders des partis politiques de l’Opposition présents dans la salle. Parmi ces critères, l’on retiendra notamment : la popularité, l’intégrité morale, le leadership incontesté et visionnaire ; la capacité de restaurer l’autorité de l’Etat etc.

L’Observateur relaie un autre son de cloche. Selon ce quotidien, Etienne Tshisekedi est investi candidat unique provisoire de l’opposition, car à l’UNC, on pense que désigner d’office le candidat unique de l’opposition à l’élection présidentielle de novembre 2011 revient à mettre la charrue avant le bœuf, alors qu’au MLC, on croit dur comme fer, que la candidature de Jean-Pierre Bemba reste intacte et ne souffre d’aucune menace.

D’où, le constat du confrère, selon lequel les violons ne s’accordent pas encore entre les ténors de l’opposition pour la désignation du candidat commun à l’élection présidentielle de novembre 2011.

Le Phare voit les choses autrement. Pour ce quotidien, l’unanimité a fini par se dégager dans la salle après les coups de gueule des délégués de l’UNC et du MLC, qui ont quitté la salle au motif que le point n’était pas, au départ, inscrit à l’ordre du jour.

Ewanga et Jean-Lucien Busa ont en effet estimé que leurs compagnons de l’opposition étaient allés trop vite en besogne, tout en relevant qu’avant d’aborder la question du candidat « commun » ou « unique » à soutenir par tous les partisans de cette famille politique à l’occasion de l’élection présidentielle, on devait attendre quela Ceni apporte des réponses exigées d’elle au sujet des préalables qui lui ont été soumis au sujet de la non transparence du fichier électoral.

Le Potentiel : les membres du CSAC présentés à l’Assemblée nationale

Cette présentation intervient après leur investiture par le président dela Républiqueaux termes de l’Ordonnance n° 11/054 du 12 août 2011. Le Potentiel croit savoir que la mise en place du CSAC répond au prescrit dela Constitutionqui consacre le principe classique de la séparation des pouvoirs et leur adjoint des institutions d’appui à la démocratie dont le CSAC, comme organe spécialisé destiné à réguler les médias, outils indispensables dans l’édification d’un Etat de droit.

Le Phare indique que la cérémonie de la présentation des membres du CSAC aux députés nationaux a été brève. Le président de séance qui n’était autre que le premier vice-président Boris Mbuku Laka, a procédé à l’appel nominal des quinze membres du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication, en les invitant à monter sur le podium du présidium pour qu’ils soient vus par les élus du peuple, avant d’y quitter sous les applaudissements des députés et de ceux qui les accompagnaient.

Le Phare : crash du Boeing 727 à Kisangani, Hewa Bora accuse une main noire

Selon Le Phare, Hewa Bora se dit victime d’une campagne médiatique bien organisée dans le seul but de nuire à ses intérêts. Cette campagne est consécutive à la publication d’un document « tordu », selon le confrère qui cite le président du conseil d’administration de Hewa Bora. Il s’agit en fait du « rapport préliminaire dela Commissiond’enquête »  circulant sous le manteau, en violation totale du principe de confidentialité, du droit de la défense et du secret d’enquête, s’insurge-t-il.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner