Elections 2011, L'Avenir : 7.300 candidats pour 500 sièges à la députation

Enseigne de la Ceni. Radio Okapi/ Ph. John BompengoEnseigne de la Ceni. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Enseigne de la Ceni. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse de lundi 19 septembre 2011

Elections 2011, L’Avenir : 7.300 candidats pour 500 sièges

L’Avenir rapporte que la Ceni a déjà ’il y a déjà 7.300 candidats députés pour 500 sièges à la députation nationale sur l’ensemble des bureaux de réception et de traitement des candidatures éparpillés sur tout le territoire national. D’après le confrère, en 2006, il y avait 8500 candidats enregistrés. Cela ne veut pas dire que les ambitions des Congolais de briguer le pouvoir se sont émoussées, commente le confrère, qui estime d’ailleurs que ce faible enregistrement serait du probablement au pouvoir d’achat du Congolais.

Entretemps, L’Observateur révèle que Jean-Lucien Busa, Martin Fayulu et Valentin Mubake ont été mandatés par l’Opposition pour auditer le fichier électoral à la Ceni. Le confrère se pose des questions sur le choix  porté à l’endroit de ces personnalités aux “accents politiques très prononcés” vu que le travail de l’audit du fichier électoral est plutôt technique.

Et du côté de la Monusco, c’est un signal fort lancé, en rapport avec ces élections tel que l’annonce Le Phare. D’après le confrère, la Mission Onusienne envisage de mettre bientôt en exécution un plan spécial pour la protection des populations civiles en période électorale.

Cette activité s’inscrit dans le cadre de son nouveau mandat, tel que défini dans la résolution 1991 adoptée le mardi 28 juin 2011 par le Conseil de Sécurité, et qui court jusqu’au 30 juin 2012, rappelle le confrère.

Sur un autre aspect, L’Avenir annonce à la Une que Pius Muabilu, le patron du groupe de presse L’Avenir, quitte le PPRD et présente sa démission à l’Assemblée nationale. Cependant, il promet de battre campagne pour Joseph Kabila, indique le confrère. Selon L’Avenir, Pius Muabilu est désormais membre du présidium du Congrès national congolais (CNC), mais reste attaché aux valeurs de la sociale démocratie idéal chèrement partagé par le Chef de l’Etat, commente le quotidien.

La Prospérité rapporte, elle, que Clément Kanku se positionne chez Tshisekedi. La consœur l’a vu à Fatima et à Sultani, tout en justifiant que ce n’était pas pour vagabonder, mais plutôt, pour obtenir l’assemblage de toutes les forces du Changement, de l’Opposition. Même si ce n’est pas encore chose faite, Kanku y croit encore, soutient La Prospérité.

Sur le plan de la Justice, Le Potentiel rapporte que le procureur général de la République a interpelé les officiers de Police judiciaire et inspecteurs de la Police judiciaire des parquets sur des incidents observés pendant la période électorale.

Selon le confrère, il faut que ces OPJ remplissent leur mission, celle de rechercher des infractions de tout genre et leurs auteurs afin de les traduire devant la justice et les punir conformément à la loi du pays.

Selon Le Phare qui commente aussi cette information, cet appel fait suite au constat du Procureur général de la République selon lequel le pays court de nouveau le risque de replonger dans le chaos comme ce fut le cas avec les pillages des années ‘90. Ces pillages ont porté un sérieux préjudice à l’économie nationale jusqu’à ce jour.

Un autre dossier, c’est celui de la visite de Paul Kagame à Paris, Le Potentiel révèle que le président rwandais «négocie la vente des mines et des terres arables congolaises». D’après le confrère, Paul Kagame a déclaré aux opérateurs économiques français  que Le Rwanda est prêt pour les affaires, il y aura des opportunités dans tous les secteurs, de l’agriculture à l’activité minière, des télécommunications aux infrastructures.

Or, selon le journal, les statistiques démontrent que ce pays ne peut pas offrir en quantité de l’or ou du coltan, encore moins les autres minerais aux industriels sans s’approvisionner en RDC. “Cela voudrait-il signifier que le Rwanda jouerait aux commissionnaires ?” s’interroge Le Potentiel qui précise que dans cette éventualité, il est illusoire de passer par ce pays voisin pour avoir accès aux ressources se trouvant en RDC.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner