"L’Avenir" : les bulletins de vote pour les candidats présidents déjà imprimés

Un agent de la Ceni explique les emplacements des kits électoraux à l'aéroport de N'djili (Kinshasa), le 16/09/2011. MONUSCO/ Ph.  Myriam AsmaniUn agent de la Ceni explique les emplacements des kits électoraux à l’aéroport de N’djili (Kinshasa), le 16/09/2011. MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

Un agent de la Ceni explique les emplacements des kits électoraux à l'aéroport de N'djili (Kinshasa), le 16/09/2011. MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

Revue de presse de jeudi 20 octobre 2011

“L’Avenir” : les bulletins de vote pour les candidats présidents déjà imprimés

L’Avenir qui relaye l’annonce du président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Ngoy Mulunda, indique que ces bulletins pourront arriver en RDC semaine prochaine. De retour d’un voyage en Afrique du Sud où les bulletins sont imprimés, Ngoy Mulunda a montré à la presse un échantillon de bulletin de vote pour la présidentielle.

Le Phare avertit, par ailleurs, que le temps que mettra un électeur dans le bureau de vote est estimé à environ  3 minutes pour Kinshasa et  5 minutes pour l’intérieur du pays.

Malgré cette “bonne volonté” qu’affiche la Ceni, Le Potentiel constate que le découplage du scrutin est à l’ordre du jour. Le journal en veut pour preuve les dernières déclarations du président et du vice-président de la Ceni à ce propos.

Le confrère justifie son constat par le fait que le pasteur Ngoy Mulunda, a laissé entrevoir, en Afrique du Sud, que “ si la date du 28 novembre était respectée, les élections ne seraient pas du tout couplées simplement parce que sur place, il n’avait fait imprimer que des bulletins de vote pour la présidentielle.

D’où la question de savoir comment la Ceni a fractionné l’impression des bulletins de vote pour des élections couplées, lesquelles doivent se dérouler le même jour ?

Concernant le serveur central de la Ceni, L’Avenir rapporte les propos du secrétaire d’Etat américain adjoint aux Affaires africaines.

L’américain Johnnie Carson a déclaré, mercredi 19 octobre à Kinshasa, au cours d’une conférence de presse à Kinshasa: « Le problème du serveur est technique et ne peut compromettre les élections». Selon le confrère, le diplomate américain séjourne en RDC pour évaluer le processus électoral en cours avec toute la crème politique du pays. Le représentant du gouvernement américain a dit que son pays soutient les élections congolaises à travers une aide bilatérale et multilatérale, précise le journal.

Le Potentiel indique Johnnie Carson a fait remarquer qu’il y a encore «des défis à relever pour que les élections soient transparentes».

Des défis qui, selon ce quotidien, méritent d’être relevés par la Ceni pour que les élections se déroulent dans un climat apaisé.

Sénat : vote de la Loi portant statut du Policier

Le Potentiel rapporte que c’est à l’unanimité que les 55 sénateurs en plénière, mercredi 19 octobre, ont voté cette loi.

Le confrère signale tout de même que c’est depuis le début de la session du mois de septembre appelée aussi session budgétaire, que le quorum peine à être atteint au Sénat. Dans les couloirs du Palais du peuple, renseigne Le Potentiel, on explique l’absence de plusieurs sénateurs du fait qu’ils sont occupés à préparer la campagne pour les prochaines législatives.

L’Observateur rapporte que cette loi compte 264 articles répartis en sept titres. Elle fixe le statut du personnel de carrière de la Police nationale congolaise (PNC) le dotant d’un cadre réorganisé et fonctionnel adapté à la vision portée par la loi fondamentale.

Le journal rappelle que cette loi sur le statut du personnel de carrière de la Police nationale a été déjà adoptée à l’Assemblée nationale.

Le Phare constate, de son côté, une innovation qui fait de la Police un service public, civil, républicain et professionnel. Ce qui fait qu’elle doit désormais opérer avec des matraques sans armes à feu au regard de la loi, commente le confrère. Cette loi sera bientôt envoyée le chef de l’Etat pour promulgation.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner