Le Potentiel : « L’axe Kinshasa-Kigali au bord de la rupture »

Kagame et Kabila à Goma en RDCongo.

Revue de presse de jeudi 13 septembre 2012

Le Potentiel constate que les bonnes relations entre Kinshasa et Kigali ne tiennent plus qu’à un fil. L’odeur de la rupture se dégage à mille lieues. L’hypocrite «parfait amour», affiché pendant un temps, n’a pas pu résister à l’épreuve du temps.

Très vite, note le confrère, les démons de la prédation et de la domination ont semé le grain de la division entre les deux capitales. Kigali, qui a pris pied en territoire congolais pour des raisons connues et d’autres notoirement dénoncées par différentes enquêtes indépendantes, ne serait pas enclin à en sortir de si tôt ! Toutes les justifications y passent au point d’entretenir la polémique avec Kinshasa. Les deux capitales sont sur le point de franchir la ligne rouge. Rupture ! conclut Le Potentiel !

De son côté, L’Observateur rapporte les propos du ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, selon lesquels il y a une implication rwandaise dans la guerre au Nord-Kivu.

Depuis quelques jours, la diplomatie rwandaise est en train de remuer ciel et terre pour démentir les accusations portées par  la RDC sur le soutien apporté  à la rébellion du M 23 par Kigali.  Malgré les arguments rwandais  pour discréditer le pouvoir de Kinshasa et se disculper, nombre de diplomates sont convaincus du contraire de ce qu’avance Kigali.

La même information est également traitée dans Le Potentiel qui affirme que la Belgique est convaincue de l’implication rwandaise dans la guerre dans l’Est de la RDC et appelle le Rwanda à collaborer pour le retour de la paix au Kivu.

Par ailleurs, L’Observateur renseigne que sur le terrain au Nord Kivu, l’on observe une accalmie entre les FARDC et les mutins M23. Pendant ce temps et toujours au sujet de cette guerre, Le Potentiel relève que les parlementaires sont devant leur responsabilité.

Le 15 septembre. C’est la date retenue par le législateur pour la session budgétaire au Parlement. Au-delà de la loi des finances pour l’exercice 2013, les parlementaires sont appelés à éclairer l’opinion sur la guerre qui sévit au Kivu, renchérit le confrère.

Dans un tout autre chapitre, La Prospérité titre à la une: « Escroquerie dans l’administration Publique, Ça va chauffer contre les fonctionnaires et agents ‘’fantômes’’ ! »

L’étau se resserre sur les fonctionnaires et agents fictifs de l’Etat, y compris sur leurs créateurs. Le Gouvernement, apprend-on, vient de charger un cabinet d’audit indépendant pour élaguer ces ‘‘fantômes’’ sur les listes de paie. Non seulement qu’ils seront dégagés, mais ils seront également traqués et traduits en justice et, avec eux, leurs créateurs, à savoir : des chefs hiérarchiques, pour avoir escroqué l’Etat.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner