Le Phare : «Les FARDC acculent le M23 à Goma, la population redoute la trahison de Kinshasa»

Des soldats des FARDC au Nord-Kivu.

Revue de la presse kinoise du 19 juillet 2013

A sa Une, le quotidien Le Phare rapporte que des centaines de jeunes de Goma et des femmes de militaires sont descendus dans la rue pour protester contre un prétendu limogeage du Colonel Mamadou Ndala, commandant des opérations au Nord-Kivu.

D’après le confrère, à Goma et dans le reste du Nord Kivu, on redoute une nouvelle trahison de Kinshasa.

Ces manifestations, note Le Phare, sont un sévère avertissement à tous ceux qui seraient tentés de démoraliser les FARDC, comme ce fut le cas l’année dernière à Rutshuru et Rumangabo.

Sur le même sujet, Le Potentiel explique que des rumeurs persistantes prédisant un éventuel rappel du commandant des opérations des Forces armées de la RDC sur le front de Goma ont suscité de vives manifestations dans le chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Unanime, la population s’est opposée à cette décision – distillée dans l’opinion par des sources non identifiées – alors que les FARDC récupèrent de plus en plus de terrain sur les rebelles du M23, constate le journal.

Pour le quotidien, au-delà des faits, c’est la symbolique de l’action qui interpelle.

«Les manifestations de Goma démontrent, à coup sûr, la détermination du Congolais à mettre fin à l’humiliation. Un message que les agresseurs et leurs parrains devaient capter à sa juste valeur », conclut Le Potentiel.
De son côté le quotidien du groupe L’Avenir dénonce une campagne d’intoxication mené par un M23 « aux abois » sur Facebook.

Aucun commandant FARDC n’a été relevé du front, assure le journal, qui accuse Vianney Kazarama, porte-parole militaire du M23, d’avoir distillé cette rumeur sur le célèbre réseau social.

Le Gouvernement de la République apporte un démenti formel : « aucun commandant FARDC n’a été relevé du front », a affirmé L’Avenir.

Par ailleurs, Le Potentiel affirme que Les FARDC intensifient leurs bombardements sur les positions du M23 près de Goma, afin d’empêcher ce mouvement rebelle à prendre le chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Les troupes gouvernementales pilonnent les positions tenues par les rebelles du M23 sur les collines avoisinant les localités de Kanyarucinya et Kibati, des localités situées à une quinzaine de kilomètres au Nord de Goma, dans la province du Nord-Kivu, indique le journal, citant une dépêche de l’AFP relayée par radiookapi.net.

Lire aussi sur radiookapi.net :

La Tempête des Tropiques : «Nord-Kivu : des terroristes Shebab se battent désormais à découvert contre les FARDC»

La Prospérité : « Concertations nationales, Robinson-Reynders : le faux procès balayé ! »

La tempête des tropiques : «Reprise des combats au Nord-Kivu : M23 et FARDC se rejettent la responsabilité»

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner