La Prospérité : « Kigali viole l’Accord-cadre : Goma bombardé, la Brigade défiée ! »

 Revue de presse du vendredi 23 aout 2013

 

La Prospérité fait savoir que la capitale provinciale du Nord-Kivu a été visée par une pluie d’obus hier, principalement vers les quartiers Virunga et Birere. « En provenance du Rwanda, une bombe a tué, sur le champ, 3 enfants ainsi que leur mère, à Munigi, à une dizaine de km du centre-ville de Goma. Une autre a détruit, littéralement, l’école Anglicane, causant la mort d’une personne. Le bilan, à ce stade, fait état de 5 morts », rapporte le journal.

C’est le moment ou jamais, pense-t-on, pour la Brigade d’intervention de se faire signaler, note le journal.

Par ailleurs, se basant sur ces sources, le journal affirme que des unités de l’armée régulière rwandaise, venues en renfort au M23, auraient été aperçues au front. Ce qui constitue, au vu et au su de tout le monde, y compris de la Monusco et de Mary Robinson, une violation flagrante de l’Accord-Cadre signé, le 24 février 2013, à Addis-Abeba. Mais, comme le ridicule ne tue pas, c’est Kigali, par la voix de son ministre de la Défense, James Kabarebe, qui accuse les Forces armées de la RDC (FARDC) d’avoir bombardé le territoire rwandais, indique La Prospérité.

Selon le quotidien, un calme précaire a été observé jeudi dans l’après-midi, à Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu.

Plus direct, Forum des As titre : « Kigali frappe au cœur de Goma: cinq personnes tuées par bombes ».

Le journal reprend la réaction de Kinshasa qui rejette ces accusations gratuites et exige de Kigali, des explications claires de la présence de ses troupes régulières sur le territoire congolais. Tandis qu’à Goma, les propos de James Kaberebe ont davantage excité la colère de la population autochtone.

Pour Forum des As, les faits paraissent bien clairs. James Kabarebe ferait mieux de bien habiller ce qui parait être un mensonge d’Etat, car comment comprendre que des bombes des FARDC pour déstabiliser le Rwanda, changent brusquement de trajectoire pour tuer à Goma. Le patron de la Défense rwandaise ne dit rien à ce propos.

Sur un autre registre, L’Avenir parle de la situation des droits de l’Homme en RDC et titre : « L’émissaire onusienne Flavia Pansieri ce jeudi à Kinshasa ».
La Haut – Commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l’Homme, Flavia Pansieri est arrivé jeudi en RDC. Le but principal de sa mission est d’évaluer la situation des droits de l’homme dans l’Est de la RDC. Elle va clôturer sa visite le 28 août prochain après s’être entretenue avec les journalistes congolais, note le quotidien.

Le journal annonce qu’elle s’entretiendra avec des membres du Gouvernement de la République, des hauts responsables des forces de sécurité et du système judiciaire, des parlementaires ainsi qu’avec des représentants de la Société civile et des différentes agences des Nations Unies œuvrant dans le domaine des droits de l’homme.

Selon L’Avenir, l’émissaire onusienne abordera également la question de la lutte contre l’impunité et de la protection des populations civiles, notamment dans le cadre de la coopération entre les Nations Unies, les autorités congolaises et les ONG. A cet égard, elle visitera les territoires de Masisi et Mambasa, « où elle portera une attention toute particulière aux efforts visant à lutter contre les violences sexuelles ».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner