La Prospérité : « Cohésion nationale : Kabila prêt à tout ! »

Ouverture des concertations nationales par le Président Kabila le 7/09/2013 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse kinoise du lundi 9 septembre 2013

La plupart des journaux parus ce lundi reviennent sur l’ouverture des Concertations nationales le samedi dernier à Kinshasa.

La Prospérité rapporte que dans son discours le Chef de l’Etat est resté fidèle à son Ordonnance n°13/078 du   26 juin 2013 dans laquelle  l’objet de ces Concertations nationales est clairement mentionné.

Il a, en effet, insisté sur  la recherche d’une cohésion nationale pour consolider l’unité nationale en vue de mettre fin aux cycles récessifs  des  violences à l’Est du pays.

Le journal indique qu’au-delà des participants aux concertations, le Président Kabila s’est ouvert  à tous ceux qui,  pour une raison ou une autre, les ont boycottées.

De quoi piquer au vif,  l’UDPS de Tshisekedi, l’UNC de Kamerhe ou encore,  les FAC de Fayulu qui, en toute liberté, ont tourné le dos, commente la Prospérité.

Pour le journal, la grande annonce de ce début des concertations est la promesse d’une grâce présidentielle pour une probable liberté conditionnelle de certains prisonniers.

Chalupa, Kutino Fernando, Onosumba, Diomi…, considérés, outre mesure,  comme des « prisonniers politiques et d’opinion », peuvent se  donner quelques raisons d’espérer, écrit le journal.

Concernant la probable formation d’un gouvernement d’union nation, poursuit le journal, Joseph Kabila n’a pipé aucun mot sur cette question.

Forum des As s’intéresse également à l’annonce de la libération conditionnelle des prisonniers.

Le journal croit même savoir qu’il s’agit des prisonniers politiques. Avec un discours d’apaisement et de responsabilité, écrit Forum des As, Joseph Kabila a fait savoir qu’à la faveur de la tenue des ces concertations nationales et pour permettre une décrispation de la situation, des mises en liberté conditionnelle de certains prisonniers vont être effectuées. Dans le même esprit, il a également annoncé qu’une grâce présidentielle à accorder à certains prisonniers politiques est en étude en attendant le vote par le Parlement d’une loi d’amnistie.

De son côté, l’Avenir parle de l’ouverture de ces concertations nationales comme d’un pari gagné par le chef de l’Etat.

Loin de toute pensée erronée, écrit le journal, le souci du Chef de l’Etat c’est la consolidation de la cohésion nationale ; question de vaincre la violence dans l’Est de la RDC, consolider la paix, la démocratie et la bonne gouvernance pour le développement du Congo appelé à devenir un havre de paix.

Le confrère indique que dans son discours Joseph Kabila a rassuré l’opinion de sa détermination dans la ténacité de faire briller de mille feux les troupes de la RDC, afin de mettre fin aux groupes armés. Il a annoncé les grandes décisions pour raffermir la cohésion nationale, et tisser ainsi le dessein de la RDC en tissant un élan de solidarité avec le concours de tous

Méthodiquement, poursuit l’Avenir, Joseph Kabila a mis l’accent sur la prise de conscience collective. Face au devoir citoyen de protéger le territoire, son indépendance, vue les menaces des prédateurs, la mobilisation de toutes les énergies s’avère nécessaire.

Les participants sont d’ores et déjà mis devant leurs responsabilités, tranche le quotidien.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner