Le Phare: “Feingold: la demarche de Malumalu est biaisée…”

Russ Feingold, envoyé spécial du président Barack Obama dans les Grands Lacs le 03/06/2014 au quartier général de la Monusco à Kinshasa, lors d’une conférence de presse. Radio okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse du vendredi 6 juin 2014

Le Phare fait sa une sur la conférence de presse du représentant spécial de Barack Obama dans les Grands Lacs. Devant un parterre de journalistes, Russ Feingold est revenu sur le processus électoral en RDC. S’exprimant de manière claire sur le calendrier électoral qui prévoit les élections municipales, urbaines et locales en 2015, « le diplomate américain loin de s’inviter dans les questions de politique intérieure liée à la souveraineté de la RDC a demandé à la Ceni de revoir sa copie », rapporte le journal. Il a plutôt plaidé pour la publication d’un « calendrier global et inclusif y compris pour la présidentielle qui doit absolument se tenir dans les délais constitutionnels avant fin 2016 », précise le journal.

Pour les Etats-Unis, organiser les élections non exigées par la constitution en premier, c.à.d les locales, et affirmer par la suite qu’il n’y a pas d’argent pour l’élection présidentielle est une approche que Russ Feingold a qualifiée de « non crédible ». Ce qui amène le Phare à conclure que pour Feingold, la démarche de Malumalu est biaisée.

D’après le diplomate américain, si la Ceni s’engage à organiser l’élection présidentielle conformément au délai constitutionnel, la communauté internationale sera prête à apporter son soutien à l’organisation de ce scrutin, précise de son côté La Tempête des Tropiques. Le sénateur américain a plaidé pour que ne soit pas contourné l’article 220 de la constitution en vigueur en RDC sur le nombre et la durée des mandats du président de la République, souligne le quotidien. Et la constitution actuelle interdit au président Joseph Kabila de briguer un troisième mandat, ne cesse de rappeler l’envoyé spécial d’Obama.

L’Avenir note pour sa part les propos de Russ Feingold qui a déclaré : « Nous venons conseiller et non donner des injonctions ». Selon le journal, le diplomate a rappelé que la communauté internationale respecte la souveraineté de la RDC mais elle tient au respect strict de la constitution, notamment l’article 220 qui traite des mandats successifs du président de la République.

Concernant les contacts que le chef de la Monusco noue avec les acteurs politiques sur les questions électorales perçus comme de l’ingérence par les autorités congolaises, Russ Feingold a estimé que « Martin Kobler essaie seulement de faciliter le dialogue », rapporte encore Le Phare. Et que les efforts de Martin Kobler sont soutenus par le conseil de sécurité et les Nations unies.

Sur un tout autre chapitre, La Prospérité titre en manchette : « 44 députés nationaux exigent le départ sans délai des Mbororo». Le quotidien indique que ces élus de la Province Orientale, réunis au sein d’un caucus, sous la coordination de Valentin Senga, s’inscrivent en faux contre l’implantation prolongée et injustifiée de ces éleveurs étrangers.

Selon les députés cités par le journal, ces Mbororo, installés en RDC depuis près de 15 ans, tuent, pillent, massacrent, violent et commettent des multiples exactions contre les populations civiles.

Cette revue se termine par le journal Le Potentiel qui indique que l’ONG internationale Human Rights Watch a exigé, dans un  rapport rendu public mercredi, que des enquêtes soient menées sur les attaques ayant récemment ciblé des opposants à un projet d’exploration pétrolière mené dans la concession du parc national des Virunga, l’un de plus anciens en Afrique. Ce qui, selon le quotidien, met directement en cause l’entreprise britannique, Soco internationale, qui ambitionne d’exploiter le pétrole dans cette aire protégée.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner