Le Potentiel : «Moise Katumbi : meilleur dirigeant africain»

Moise Katumbi, gouverneur de la province du Katanga le 29/6/2011 à Lubumbashi. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de la presse kinoise du lundi 12 janvier 2015

«L’élévation ne vient ni de l’Orient ni de l’Occident, plutôt du Ciel», commence le journal Le Potentiel qui fait sa Une ce lundi sur le trophée de «meilleur dirigeant africain» décerné au gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, jeudi 8 janviers 2015 à Lagos (Nigéria) à l’occasion du 23ème Glo-Caf Awards.

Pour le journal, «cette assertion tirée de la Sainte Bible s’applique bien au président du TP Mazembe dont l’ascension sur tous les plans reflète l’accompagnement divin».

Le quotidien signale aussi que dans la catégorie «meilleur joueur africain évoluant sur le continent» trône un autre compatriote, Mubele Ndombe, attaquant de l’As V. Club.

Et le canard d’y voir une «preuve, s’il en est, que la RDC peut garder la tête haute malgré les vicissitudes qui la rongent en interne».

Le journal du groupe L’Avenir fait sa Une sur un autre sujet : «Traque contre les FDLR : L’option militaire désormais sur la table du Gouvernement».

Selon le journal, citant le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, ce désarmement forcé de ces rebelles rwandais, se fera en synergie avec la Brigade d’intervention de la Monusco.

Au cours d’un point de presse vendredi, le ministre a déclaré que «l’impatience de voir cette opération de stabilisation de la Rdc que l’on perçoit chez nombre de nos partenaires est partagée par les Congolais et leurs dirigeants, car la proportion de 25% seulement des combattants des Forces démocratique pour la libération du Rwanda qui ont déposé les armes pour rejoindre les centres de transit n’est pas du tout satisfaisante pour le Gouvernement».

«Cette opération forcée est donc la seule option en ce moment», a-t-il souligné.

Le Phare de son côté revient sur le meeting de la plate-forme de l’opposition «Sauvons la RDC» contre la révision constitutionnelle et la modification de la loi électorale prévu hier dimanche 11 janvier 2015 à l’esplanade du stade de Martyrs, et qui a été étouffé dans l’œuf selon le journal.

«Quelques militants et cadres de ce regroupement politique qui ont tenté de se rendre au lieu du meeting à partir du siège de l’Ecidé, sur l’avenue de l’Enseignement, dans la commune de Kasa-Vubu, ont été violemment dispersés par la police, avec des matraques et des gaz lacrymogènes», explique le journal.

A en croire les responsables de « Sauvons la RDC », la répression policière a fait 15 blessés dont 3 graves, acheminés dans les centres hospitaliers les plus proches, indique le journal.

Sur le même sujet, La Tempête des tropiques estime que «alors que le dernier mandat de J. Kabila tend lentement vers la fin, la RD Congo replonge dans la dictature », dans des proportions «plus considérables que celles de la 2e République».

Et le journal de conclure : «Dans un État de droit, tout le monde ne peut pas partager la même opinion. Recourir aux méthodes policières pour museler l’opposition afin de l’empêcher de s’exprimer, cela n’est ni plus ni moins qu’un retour à la dictature».​

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner