Vive tension à la prison d’Osio, près de Kisangani

La localité d’Osio est située à 17 kilomètres au sud de Kisangani. Cependant, une forte tension couve dans la prison de cette localité. Les prisonniers n’ont ni médicaments, ni nourriture. Ils s’opposent également à la tenue d’audiences foraines et préfèrent se présenter devant la cour pour la liquidation de leurs dossiers en instance, rapporte radiookapi.net

Une délégation de la police civile de la Monuc est arrivée ce lundi à Osio. Elle a eu un premier entretien avec quatre représentants des détenus. Parmi eux, John Tinasabo, ancien secrétaire général de l’UPC et l’abbé Jean Debo, un ancien du diocèse de Bunia. C’était l’occasion pour ces représentants d’exprimer leurs préoccupations. Il s’agit notamment de l’irrégularité des repas et du manque des soins médicaux.

Ces délégués ont réitéré la demande d’évacuation pour des soins appropriés de leur co-détenu, le colonel Sherif Datsha. Mais le directeur de la prison estime que la maladie de ce détenu n’est qu’un alibi. Les prisonniers ont formulé un certain nombre de revendications, dont le départ du nouveau directeur ainsi que l’examen de leurs dossiers en instance.

Bien que les prisonniers aient promis de mettre fin à leur manifestation de samedi dernier, l’inspection provinciale de la police nationale reste prudente. L’indifférence présumée de l’autorité publique face à la situation humanitaire précaire de la prison a conduit l’inspecteur provincial de la police à décliner toute responsabilité devant une éventuelle évasion des prisonniers.

La prion d’Osio compte actuellement 116 prisonniers dont des chefs de milice de l’Ituri. Le sous-commissariat de police d’Osio, ne compte, elle, que 26 éléments. Aucun renfort n’a été envoyé sur le lieu pour l’instant.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner