Lubumbashi: des corps en putréfaction à la morgue de l'hôpital de Sendwe

L'avenue du 30 juin à Lubumbashi le 29/06/2011. Radio Okapi/ Ph. Cathy Kongolo

La morgue de l'hôpital Sendwe à Lubumbashi dégage une odeur nauséabonde à cause de la putréfaction de certains corps. La situation dure depuis plusieurs semaines, a constaté mardi 8 septembre un reporter de Radio Okapi. Cette odeur oblige  les membres de familles à pleurer loin des cadavres. 
 
Les familles refusent d'approcher les cadavres, ces jours-ci, à la morgue de l'hôpital Sendwe. Ceux qui le font, utilisent les cache-nez pour les dernières cérémonies avant la levée des corps. L'odeur sur place est insoutenable.

«Il y a une odeur insoutenable par ici. Je ne comprends rien ! Il y a des corps qui ont trois ou cinq mois… Je viens de fuir, car c'est difficile de respirer par-là», témoigne un habitant de Lubumbashi venu récupérer le corps de son cousin décédé pour organiser les obsèques.
 
Des sources locales renseignent qu'il est pour l'heure difficile d'attribuer cette situation au manque d'électricité. Les activités se mènent convenablement dans tout l'hôpital. En cas de coupure, un générateur prend directement le relais pour alimenter la morgue.
 
Pour Cyrille Mulaja, directeur administratif à l'hôtel de ville et gestionnaire des cimetières de Lubumbashi, la cause de cette putréfaction serait liée à l'état des corps qu'on ramène à la morgue. Certains corps que l'on ramasse, deux ou trois jours après leur décès, sont souvent en décomposition, explique-t-il.

En outre, d'autres corps sont longtemps gardés à la morgue sur demande du parquet pour raison d'enquête.

Lire aussi: http://www.radiookapi.net/actualite/2013/06/12/katanga-des-corps-en-putr...

La morgue de l'hôpital Sendwe a été rouverte au mois d'août dernier après deux mois de fermeture pour raison des travaux de réhabilitation. Elle demeure la plus sollicitée de la ville. Chaque jour, elle est bondée de monde. C'est le cas mardi dernier matin où près d'une dizaine de corps y étaient enlevés à destination des cimetières.
 
Cette morgue a une capacité d'accueil de près de quatre-vingts corps. Elle en conservait soixante-huit, mardi matin.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (67)
Ceni (58)
Ebola (51)
FARDC (47)
Beni (40)
Monusco (39)
Caf (36)
Kinshasa (33)
Vclub (28)
Mazembe (24)
Sécurité (22)
FCC (20)
Lamuka (20)