Kinshasa: des patrons des banques africaines réfléchissent sur l’inclusion financière

Le siège de la Banque Centrale du Congo, Kinshasa 2010

La 18ème assemblée annuelle des superviseurs  des banques de l’Afrique de l’Ouest et du Centre a ouvert ses portes mercredi 11 novembre à Kinshasa. Les participants sont des hommes et des femmes dont la mission consiste à surveiller les banques et la stabilité des institutions financières pour que celles-ci soutiennent à moindre coût l’économie de la région.

Les discussions de la réunion de Kinshasa vont tourner autour du thème: «Problématique de la conciliation entre la stabilité et l’inclusion  financière.» Cette thématique soulève le débat sur l’équilibre qui doit y avoir, d’une part, entre l’efficacité de la règlementation et le contrôle de la stabilité financière, et de l’autre, la promotion de l’inclusion financière.

Celle-ci vise notamment à faire bénéficier l’accès aux services financiers à une frange plus large des populations démunies et vulnérables, souvent exclues du système bancaire classique à cause de leur incapacité à répondre aux exigences des banques.

Le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), qui a présidé l’ouverture de ces travaux, a d’abord décrit l’environnement économique de la RDC, avant de de recommander aux superviseurs des banques d’approfondir la réflexion sur cette question.

Les participants à cette assemblée sont venus entre autres du Nigeria, du Liberia, de la Guinée, des zones  monétaires de la  Cemac et de l’UEMOA.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner