Pourquoi le prix du carburant ne baisse pas à la pompe

Un pompiste (en bleu rouge), approvisionnant un client en carburant dans une station service à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les prix du carburant à l’échelle mondiale sont repartis à la baisse la semaine dernière suite à la chute du baril. Cette baisse  observée a déjà  produit des effets significatifs sur les prix du carburant à la pompe dans certains pays. En RDC, le litre à la pompe n’a jusque-là pas changé : 1 440 francs congolais pour 1 litre d’essence à l’achat.

Certains observateurs estiment que ce retard accusé dans la fixation du nouveau tarif serait dû à l’effet d’attentisme. Plusieurs operateurs pétroliers pensent que ce changement ne serait que précaire à en croire les avis de certains experts sur un probable rebondissement à la hausse avant le deuxième trimestre.

Une autre opinion fustige plutôt le comportement parfois maladroit et récurrent de certains opérateurs pétroliers véreux qui ne facilitent pas la tâche à la commission tarifaire de l’Etat pour une solution rapide à chaque fois que le besoin est ressenti.

 

-Quel  est votre  avis ?

 

Invité : Emery Bantshi Bope, Vice-Président du comité des sociétés pétrolières privées.

/sites/default/files/2016-01/20160129-pa-le-prix-du-carburant-site.mp3

Thème du vendredi 29 janvier 2016

Le président provincial de l'Association Congolaise pour l'accès à la Justice plaide auprès des autorités de la nouvelle province du Kasaï pour la réhabilitation du bâtiment du palais de la Justice menacé de disparition. Cette situation relance le débat sur l’état des lieux des différentes infrastructures de base existantes dans d’autres nouvelles provinces.

Le gouvernement congolais propose dans ces dernières mesures de relancer des travaux d’infrastructures et équipements notamment ceux de l’électrification et de desserte en eau potable dans les chefs-lieux de nouvelles provinces.

Certains observateurs estiment que le gouvernement devra aussi étendre ces travaux à d’autres infrastructures de base.

 

-Qu’en pensez-vous?

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner