Des miliciens Raïa Mutomboki accusés d’enlèvements à Shabunda

Un milicien Maï-Maï manipulant son arme dans une brousse à Beni (Nord-Kivu). Ph/Droits Tiers.

La société civile de Shabunda accuse les miliciens Raïa Mutumboki de multiplier les enlèvements des civils dans le groupement Bamuguba-Nord (Nord-Kivu). Elle fait notamment état de l’enlèvement de six personnes le week-end dernier.

Cinq d’entre eux ont été libérés après le versement d’une caution dont le montant n’a pas été communiqué. Deux infirmiers faisaient partie du groupe. Ils venaient d’assister à un séminaire à Lulingu sur les violences sexuelles quand ils sont tombés le samedi 30 janvier dernier dans une embuscade tendue par des Raïa Mutomboki, rapportent des sources de la société civile.

Un des infirmiers a été relâché après avoir payé la somme de deux cents dollars américains alors que l’autre reste encore entre les mains de ses ravisseurs, faute d’argent.

La société civile de Shabunda signale que les Raïa Mutomboki ont kidnappé quatre autres personnes dimanche 31 janvier dans la localité minière de Nduma, située à plus de 35 km de Lulingu au Nord.

Les miliciens ont arraché 80 dollars américains à ces personnes avant de les relâcher.

Interrogé sur ces cas d’enlèvement, le commandant du bataillon de l’armée basé à Lulingu confirme cette pratique qu’il impute aussi aux Raïa Mutomboki.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner