Beni : des chiffres alarmants en 2015 sur la situation des enfants dans les groupes armés

Un enfant soldat photographié le 6 janvier 2015 à Aveba, dans la Province Orientale de la RDC. Photo MONUSCO/Abel Kavanagh

Le représentant de  la section protection de l’enfant de la Munusco à  Beni  a indiqué avoir documenté  au cours de l’année 2015 vingt-trois cas d’enfants-soldats tués, dix-sept cas d’enfants recrutés puis sortis des groupes armés, dix-huit autres enlevés  par les ADF ainsi que douze cas de violences sexuelles sur mineurs.

Ces chiffres ont été communiqués ce vendredi 12 février  au cours de la journée de sensibilisation contre le recrutement d’enfants par les groupes armés et les violences sexuelles contre les mineurs que la section Protection de l’enfant de la Monusco à Beni a organisée à l’intention des autorités politiques et militaires locales.

Cette activité a été organisée  dans le cadre de la campagne de sensibilisation et de prévention sur l’utilisation des enfants dans les conflits armés que vient de lancer la Monusco en marge de la journée internationale de l’enfant-soldat, célébrée le 12 février de chaque année. Outre les représentants de l’armée et de l’administration provinciale, plusieurs ONG de défense des droits des enfants  ainsi que des centaines enfants ont été associés à cette rencontre.

De son côté, la présidente du parlement d’enfants de Beni, Nicole Lufungi, a au cours de cet échange dénoncé la prolifération des groupes armés qui exploitent les enfants.

«Dans la ville de Beni et en territoire de Beni et beaucoup plus proche de nous en territoire de Lubero et dans la ville de Butembo, il y a des groupes armés qui sont en train d’être créés malheureusement, et qui utilisent aussi les enfants. Au lieu qu’on laisse les enfants suivre le chemin de l’école, on leur apprend comment tuer les êtres humains», s’est-il plaint.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner