RDC: un mort lors des accrochages entre policiers et habitants à Drakpa

Des policiers sur l’avenue Landu le 7/12/2011 dans la commune de Bumbu à Kinshasa, après la dispersion des manifestants. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo (Photo d'illustration).

Le calme est revenu depuis vendredi 26 février dans la localité de Drakpa, à 25 km de Djugu centre en collectivité de Walendu Pitsi, après des échauffourées qui ont opposé la nuit précédente les policiers à un groupe de jeunes de cette entité. Le bilan avancé par la société civile du territoire de Djugu fait état d’un civil tué par la police et des plusieurs cases incendiées par cette bande de jeunes, accusée par les autorités locales de troubler l’ordre public. Les autorités assurent qu’un dispositif de la police est déployé sur place en vue de sécuriser la population et ses biens.

Ces jeunes pourchassaient des civils qui acheminaient au chef-lieu de la collectivité certains habitants cités par l’autorité coutumière comme instigateurs de l’insécurité.

La société civile, qui l’affirme, précise qu’à l’arrivée de la police, la situation a dégénéré. Ces jeunes, munis d’armes blanches, ont résisté à leur arrestation.

Un policier a tiré à bout portant sur un jeune qui, selon la même source, voulait lancer une flèche sur cet agent de l’ordre. Le jeune homme a succombé sur-le-champ.

Dans la foulée, la police s’est retirée. Ces jeunes, appuyés par leurs collègues venus en renfort, se sont mis à incendier des cases, dont celle du chef de la localité qui est en fuite.

Plusieurs biens, dont des habits et des ustensiles de cuisine, sont partis en fumée. Pris de peur, tous les habitants du village se sont enfuis dans la brousse.

L’administrateur du territoire de Djugu a indiqué samedi matin que la population avait regagné le village. La police elle, est déployée depuis vendredi pour assurer la sécurité de la contrée.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner