Recours à la présidentielle : la SYMOCEL appelle la Cour constitutionnelle au « professionnalisme »

La Synergie des missions d’observation citoyenne des élections (SYMOCEL) appelle la Cour constitutionnelle à faire preuve de professionnalisme et de patriotisme dans le traitement des recours des candidats invalidés à la présidentielle. Son coordonnateur national, Bishop Abraham Djamba Samba, a lancé cet appel lundi 27 août, lors d’une conférence de presse organisée à Kinshasa.

« Il y a des recours qui vont être introduits, selon ce que nous avons appris par la voie des médias. Et bien, nous allons observer aussi, pour voir comment la Cour constitutionnelle va se comporter. Et nous, nous souhaitons que la Cour se comporte avec professionnalisme, et même avec patriotisme », a dit Bishop Abraham Djamba.

Pour des raisons diverses, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a déclaré irrecevables six dossiers de candidatures à la présidentielles parmi les vingt-cinq qui avaient été réceptionnés. Au niveau des candidats à la députation nationale, 15 222 candidatures sur 15 505 ont été retenues.

Commentant cette situation, la SYMOCEL dit saluer l’attitude des « invalidés » et attend voir la suite que la Cour constitutionnelle va accorder aux candidats.

« Est-ce que nous donnons une chance aux personnes qui ont été frappées d’irrecevabilité ? Nous, nous ne pouvons pas avoir des jugements à priori. Nous allons voir ce qui va se passer, et je crois c’est l’attitude de plusieurs candidats aussi qui ont été invalidés que nous saluons », a affirmé Bishop Abraham Djamba.

La SYMOCEL salue aussi l’avancée dans la mise en œuvre du calendrier électoral à la suite de la publication des listes provisoires des candidats à la présidentielle et aux législatives nationales.

« Il y a un calendrier électoral. S’il n’y a pas de volonté, ça c’est de la responsabilité de ceux qui auront empêché l’organisation des élections à la date prévue, parce qu’il y a déjà un calendrier. C’est un pacte avec l’opinion publique, avec l’opinion internationale », a indiqué le coordonnateur national de cette structure d’observation électorale.

La SYMOCEL constate néanmoins que ces listes ont suscité des réactions contrastées quant à la légalité, à « l’inclusivité », à l’impartialité et à l’objectivité de la CENI.

Concernant la problématique de la machine à voter, le coordonnateur national de la SYMOCEL a rappelé que son organisation a été l’une des premières à tirer la sonnette d’alarme dès l’année dernière en disant qu’un consensus autour de cette question était nécessaire pour un processus électoral transparent, crédible et apaisé

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (88)
Ebola (84)
RDC (73)
Elections (67)
élection (62)
FARDC (46)
Beni (43)
Monusco (39)
Opposition (33)
ADF (30)
Vclub (27)
FCC (27)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (20)
Linafoot (20)