Répression de l'infraction de corruption en Rdc: les magistrats s'apprêtent à arrêter les présumés coupables

La justice congolaise s’évertue à réprimer la corruption. Ce fléau qui gangrène non seulement la société congolaise mais aussi la classe politique qu’il sied de moraliser, selon plusieurs appels de la société civile et des politiques. Voilà qui fonde le choix du thème : ‘’La répression de l’infraction de corruption en droit congolais’’. Le magazine de promotion de vos droits et devoirs aborde ce thème, en évaluant les enquêtes en cours que mène le parquet général près la Cour de cassation.

Comparable à l’adultère qui se passe en catimini, la corruption a ses méthodes que seuls les magistrats savent dénicher. Et nous les recevons dans ce magazine pour faire le point des enquêtes qu’ils diligentent sur les allégations de corruption dénoncées lors des élections sénatoriales du 15 mars dernier.

Ces élections ont confirmé la montée en puissance des candidats du Fcc, Front commun pour le Congo, plate-forme électorale dont Joseph Kabila est l’autorité morale. Elles ont aussi confirmé le quasi anéantissement des candidats de l’Udps, battus à plate couture et dont les militants sont montés au créneau. Et on a assisté à des accusations croisées qui ont permis au parquet général près la Cour de cassation d’ouvrir des enquêtes sur ces allégations, après instruction du Chef de l’Etat.

Quelle évaluation faire de ces enquêtes ? Qui a corrompu qui ? Comment administrer la preuve de corruption en droit congolais ?  Quelle en est la conséquence ?  

Droit et Citoyenneté essaie de cerner la problématique de corruption avec les techniciens de droit, deux hauts magistrats et un expert électoral avec les réactions croisées des cadres de l’Udps et de la société civile.

Ce magazine est réalisé par JEEF NGOY MULONDA. /sites/default/files/2019-04/020419-p-f-droitcitoyennete-repressioncorruptionweb.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner