Kasaï- Central : la police met en garde les OPJ qui font payer des amendes aux détenus

Le commissaire provincial de la police, le colonel Claude Wasongolua a mis en garde mercredi 26 février, les officiers de police judiciaire (OPJ) qui s’évertuent à torturer les détenus pour leur exiger les amendes. Il a indiqué que les réfractaires n’échapperont pas à la rigueur de la loi. Cet appel intervient au lendemain d’une accusation des ONG contre certains agents de la police en province qui se livrent aux mauvaises pratiques.

« Je vous rappelle qu’au niveau de la police, l’OPJ ne peut pas contraindre le présumé coupable par quelque moyen que ce soit à payer les amendes transactionnelles. C’est l’occasion pour moi de mettre sévèrement en garde certains OPJ véreux et cupides qui se livreraient à cette mauvaise pratique et les rappeler qu’ils seront soumis à la rigueur de la loi », a-t-il prévenu.

Le colonel Claude Wasongolua invite par ailleurs les organisations des droits de l’homme à la collaboration.

« Je voulais appeler à la collaboration de nos amis des organisations des droits de l’homme qui, de fois au lieu de nous contacter préfèrent s’adresser à la presse alors que le principal gestionnaire de la police, c’est le commissaire provincial. Face à ces dérapages, il serait mieux que le commissaire provincial de la police soit informé afin qu’il puisse réprimer sévèrement ces OPJ indisciplinés ou véreux », a-t-il soutenu.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner