RDC : des « taupes » cherchent à torpiller la coalition FCC-CACH, selon Alain Atudnu

Certains compatriotes congolais sont des « taupes ou de la 5e colonne » et s’évertuent à torpiller la coalition Front commun pour le Congo (FCC) et Cap pour le changement (CACH), a déploré André-Alain Atundu Liongo, communicateur du FCC. Dans un échange mardi 3 mars avec la presse, il a estimé que ces personnes ont un plan qui vise à instaurer un régime transitoire d’exception à travers la dissolution du Parlement et l’organisation de nouvelles élections.

« Certaines taupes soufflent dans ce sens et alimentent le fantasme en préconisant la dissolution du parlement, c’est-à-dire l’organisation de nouvelles élections, sans considération de l’incidence et de la disponibilité financière », a dénoncé Alain Atundu.

Il a aussi proposé l’organisation d’une rencontre FCC-CACH en vue d’évaluer l’action de la coalition après une année d’exercice du pouvoir.

« Dans l’intérêt de la coalition, ne serait-il pas sensé de penser à une journée de réflexion FCC-CACH dans le but d’évaluer notre marche commune dans la gouvernance du pays » ? s’interroge-t-il.

Atundu Liongo n’apprécie pas non plus l’interpellation des personnalités FCC :

« La stratégie de provocation ou mieux d’harcèlement politique mise en œuvre à travers les interpellations des personnalités emblématiques ciblées du FCC devrait aboutir à dénouer l’accord de coalition pour justifier la rupture politique FCC-CACH par un malentendu factice mais fatal. »

L’ancien chef de l’Agence nationale des renseignements (ANR), Kalev Mutomb, a été interpellé mercredi 12février à l’aéroport de N’djili à Kinshasa par les agents de la Direction générale de migration (DGM), alors qu’il revenait d’un voyage. Il a été amené dans les installations de l’ANR. Selon certaines sources, le passeport diplomatique tenu par M. Kalev a été confisqué.

Il y a quelques semaines, certaines personnalités membres du FCC avaient été interpellées par les agents de la DGM à l’aéroport de N’djili, parce que détenant des passeports diplomatiques sans en avoir la qualité.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner