Kwilu : le syndicat national des inspecteurs demande le décaissement urgent des fonds alloués aux chefs des centres de TENAFEP

Le secrétaire provincial du syndicat national des inspecteurs de l’enseignement du Congo dans la province éducationnelle du Kwilu 2 basée dans la ville de Kikwit, demande le décaissement urgent des fonds alloués aux chefs des centres de TENAFEP.

Rodolphe Maboko Itumbil précise que, jusque mardi 25 août,  la  veille du jour de passation de ces épreuves, ces fonds ne sont pas encore disponibles. 

Il souhaite aussi que ces frais ne soient pas en-dessous de 100 dollars.  Il demande en même temps que le montant prévu pour les chefs des centres soit déjà connu par chacun afin d’éviter le détournement par ceux qui sont habitués à le faire.

« Autour du TENAFEP, c’est un cri que je lance du côté du ministre et du gouvernement central en général pour que le décaissement des fonds soient urgents pour vu que ceux qui doivent  se rendre dans les centres n’aient pas à quémander çà et là pour que la situation soit terrible, au cas contraire le travail ne va plus se passer . Et je souhaiterais que en tant que syndicaliste provincial, les montants alloués aux chefs des centres ne soient pas moins de 100 dollars parce que l’enseignement c’est le socle de tout développement dans un pays, on ne peut toujours pas ridiculiser l’enseignement », a déclaré  le Secrétaire provincial du syndicat national des inspecteurs.

Selon lui, le ministre de l'EPST, Willy Bakonga a promis que ces frais seront décaissés. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner