Beni : les patrouilles de l’armée et de la MONUSCO encouragent le retour des déplacés à Watalinga

Les patrouilles organisées par les militaires congolais et les casques bleus de la MONUSCO entrainent le retour des habitants de la chefferie de Watalinga dans le territoire de Beni (Nord-Kivu), qui avaient fui les attaques des ADF. Environ vingt-six mille déplacés y sont retournés, affirme un membre de la société civile locale. 

«Au moins vingt-six mille personnes, qui sont retournées aujourd’hui dans leur milieu, étaient concentrées dans presque quatre villages : Nobili, Bugando, Kikura et Lwamuli. Ce sont ces quatre villages qui ont reçu les déplacés de différents villages qui ont fui les atrocités des ADF, les incursions, les attaques des ADF contre la population», rapporte David Muwaze, membre de la société civile de Watangila, avant de poursuivre :  

«Nos forces de sécurité sont en train de se mouvoir jour et nuit pour que la sécurité puisse se voir et se sentir dans la chefferie de Watalinga, c’est-à-dire la MONUSCO fait des patrouilles mixtes avec nos FARDC surtout sur la périphérie de la chefferie de Watalinga.» 

Daniel Muwaze salue donc l’action des forces congolaises et de la mission onusienne qui, selon lui, ne ménagent aucun effort pour restaurer la sécurité dans cette partie du Nord-Kivu : 

«Pour nous, comme acteurs de la société civile et défenseurs des droits de l’homme, nous félicitons nos forces qui sont en train de nous sécuriser pour ce moment. Quand il y a une rumeur ou une information [d’une attaque imminente des ADF], nous informons les FARDC et la MONUSCO se mobilisent pour aller faire le suivi.» 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner