Kwilu : les enseignants de Bulungu en grève

Les enseignants de la cité de Bulungu dans la province éducationnelle Kwilu 2 sont en grève il y a plus d'une semaine. Dans une déclaration faite mercredi 21 juillet à Radio Okapi, Jean-Paulin Pengi, secrétaire provincial du Syndicat national des enseignants catholiques (SYNECAT) explique que ces professionnels de la craie blanche réclament leurs salaires du mois de juin dernier qu'ils n'ont pas encore touché.

Selon lui, c'est la SOFIBANK qui payait les enseignants. Mais pour le mois de juin, leurs noms n'étaient pas repris sur les listes de cette banque pour être servis. De son côté, la banque a décliné toute responsabilité et dit ne pas non plus comprendre pourquoi ces enseignants ne sont plus payés par elle. 

« On ne sait pas s’ils seront payés par quelle banque. On ne sait pas à quel niveau il y a blocage », a affirmé Jean Paulin Pengi.

En République démocratique du Congo, c'est l'Etat qui aligne les catégories socio-professionnelles pour être payées dans telle ou telle autre banque. Une procédure en vigueur depuis la paie des fonctionnaires de l'Etat par voie bancaire (bancarisation) en 2013.

Il a précisé qu’à cause de ce non-paiement, plusieurs enfants de ces enseignants n’ont pas présenté les épreuves hors-session de l’Examen d’état qui se sont déroulées dans la semaine du 12 juillet dernier.

Il plaide pour une solution rapide avant que les enseignants ne reprennent le chemin de l’école :

« Nous demandons au gouverneur de la province d’agir si vite pour conclure ce dernier dossier. Ces enseignants ne jurent que sur leur paiement avant de reprendre le travail. »

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner