RDC : « L’IGF ne travaille pas contre les mandataires de l’opposition » (Victor Batubenga)


L’inspection générale des Finances ne travaille pas contre les mandataires de l’opposition. L’inspecteur général des finances, chef de service adjoint, Victor Batubenga a fait cette mise au point jeudi 29 juillet à Kinshasa, à l’occasion de la célébration du 40e anniversaire de la journée nationale de la liberté de la presse.  

« Le premier dossier que nous avons mis sur la place publique était le fonds Covid-19. Le ministre de la Santé en place [Eteni Longondo] était un ministre de l’UDPS. Nous avons communiqué ce dossier à la justice. Nous, en tant qu’officier de police judiciaire, à partir du moment où nous transmettons un dossier à la justice, nous en sommes dessaisis », a expliqué M. Batubenga.  

Certains observateurs estiment que l’IGF est un instrument du pouvoir « pour faire taire » l’opposition. Selon eux, ceux qui sont condamnés sont plus de l’obédience de l’opposition.  

Concernant l’apport concert des contrôles de l’IGF sur les finances publiques, il affirme qu’il y a eu notamment augmentation des recettes de l’Etat, principalement en avril 2021. Victor Batubenga n’a toutefois avancé aucun chiffre à ce sujet.  

« La fin du mois d’avril est toujours le mois où les recettes augmentent de façon significative, et le facteur principal est le paiement de l’impôt sur les bénéfices. Les entreprises déclarent leurs bénéfices. Et l’IGF a contribué à cette embellie pour 2021 », a répondu M. Batubenga.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner