RDC : l’Assemblée nationale s’engage à lutter contre la fraude minière


L’Assemblée nationale s’engage à lutter contre la fraude minière et renflouer les caisses de l’Etat. Son président, Christophe Mboso, a fait cette annonce mercredi 15 septembre à l’ouverture de session ordinaire de septembre.
Pour Christophe Mboso, une commission parlementaire sera mise en place pour auditer le cadastre minier et évaluer sur terrain les dates d’acquisition et d’expiration des titres ainsi que les droits revenant à l’Etat. 

Il parle d’une situation désastreuse dans le secteur minier congolais. Selon lui, en dépit de la récente réforme minière, plus de 17 % de la superficie de la RDC sont exploités avec des permis de recherche et sans payer à la RDC. Seuls 2% de la superficie totale de la RDC sont valablement exploités avec des permis. 

Révolté par " la fraude minière à grande échelle", le président de l’Assemblée nationale estime que cette situation est entretenue par les autorités congolaises dans le secteur. 

Il invite ainsi le gouvernement à régulariser les statuts des titres miniers afin d’octroyer aux autres investisseurs tous les titres déjà expirés. 

L’enquête parlementaire viserait à canaliser toutes dividendes des ressources minières congolaises dans le trésor public, souligne le président de l’Assemblée nationale. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner