Nouvel an à Bunia : plusieurs habitants commencent cette journée dans les églises

De nombreuses familles de Bunia, en Ituri se sont rendues dans leurs églises pour rendre grâce à Dieu en cette première journée de l’année 2022. D’autres ont préféré rester à la maison compte tenu de la situation sécuritaire imprévisible dans la ville. Selon la Police, aucun incident sécuritaire n’a été enregistré la nuit de vendredi à samedi 1er janvier à Bunia. Le réveillon de nouvel an s'est passé dans le calme.

Dans les rues de Bunia,  plusieurs personnes interrogées souhaitent que l’année 2022 apporte la paix et la stabilité à cette province meurtrie par des conflits armés. 

Jean Gustave Ngbagaro, un fidèle catholique qui s’est présenté tôt ce samedi matin à la paroisse Saint Paul Brazza Lumumba pour assister à la messe, a affirmé qu'il est venu remercier le seigneur pour l’année 2021 qui s'est achevée en emportant plusieurs personnes.

Toute la matinée, des fidèles ont pris d’assaut leurs lieux de culte, pour implorer la main de Dieu sur la province de l’Ituri, qui, en 2021, a enregistré plusieurs morts, victimes de la barbarie des hommes en armés, a expliqué Clarisse Laisi, étudiante à l’Université de Bunia. 

Le communiqué du maire de la ville, diffusé vendredi 31 décembre par la voie des ondes, autorisant l’organisation des veillées de prière à l’occasion du réveillon de nouvel an, a réjoui des nombreux fidèles chrétiens à Bunia. 

Déjà vers 21 heures locales, des groupes de personnes se dirigeaient vers leurs lieux de culte afin de remercier Dieu pour cette année qui commence. 

Pour sa part, François Budza, un député honoraire exhorte les ituriens à faire une introspection pour tirer les leçons des affres de la guerre que connait l’Ituri depuis 2021.

Pour cet acteur politique, tant que les auteurs de ces violences n’auront pas mesuré l’impact des dégâts causés par ces atrocités, il sera difficile même au programme de Démobilisation, Désarmement, Réinsertion Communautaire et Stabilisation (PDDRC-S,) mis en place par les autorités du pays, de ramener la paix souhaitée par la population.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner