EcoNews : « Régime Tshisekedi : un bateau en dérive »

Revue de presse du vendredi 14 janvier 2022

Les incidents entre la garde républicaine et la garde rapprochée de Jean-Marc Kabund sont largement commentés par la presse parue ce vendredi à Kinshasa.

Des images et vidéos ayant circulé sur les réseaux sociaux font état du vandalisme de la résidence de Jean-Marc Kabund-A-Kabund, 1er vice-président de l’Assemblée nationale, à Kingabwa, quartier situé dans la commune de Limete, à Kinshasa, rappelle L’Avenir.

Après recoupement des informations et en tenant compte d’une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, explique le journal, on peut facilement apercevoir un militaire de la Garde républicaine, en train d’être désarmé sur l’avenue des Poids lourds par les éléments de police commis à la sécurité du président intérimaire de l’UDPS.

Après le désarmement du militaire de la Garde républicaine, les réseaux sociaux ont annoncé le vandalisme de la maison du président Kabund, dans la commune de Limete. Le quotidien n’établit pas des liens entre les deux évènements.

Par contre, EcoNews est formelle : une humiliation en public d’un militaire de la Garde républicaine (GR) a valu à Jean-Marc Kabund une expédition punitive de l’unité spéciale de protection présidentielle.

Dans la cour du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, analyse le trihebdomadaire, on assiste à un feuilleton à multiples rebondissements. Si ce ne sont pas ses conseillers qui se mettent en vedette sur la place publique, c’est l’UDPS, son parti politique, qui prend le relais, commente Eco News.

En 37 ans de lutte, l’UDPS a tout appris. Sauf l’exercice du pouvoir dans un esprit républicain, conclut le tabloïd.

Pour Le Potentiel,  ce clash entre la Garde Républicaine et la garde de Kabund  est un sale temps pour l’État de droit.

Alors que « l’État de droit », l’un des piliers de l’action du chef de l’État, est encore sujet à plusieurs critiques, rappelle le journal, des hommes du sérail du pouvoir multiplient eux-mêmes des abus, des excès de zèle et autres attitudes qui inquiètent parce que mettant en mal la détermination du cinquième président de la RDC à replacer le Congo sur des nouvelles bases.

Selon le quotidien, la séquence montrant une brutalité inimaginable des policiers commis à la garde rapprochée de Jean-Marc Kabund, contre un élément de la garde républicaine et puis l’expédition punitive des éléments de la garde républicaine dans la résidence de Jean-Marc Kabund illustrent le sale temps que vit l’état de droit voulu par Félix Tshisekedi.

Le salut passe impérativement par des actions judiciaires et des mesures fortes pour éviter d’autres spectacles dans l’avenir, conclut Le Potnetiel.

« Kabund « puni » par la Garde républicaine : gare à l’indiscipline dans les rangs des hommes en uniforme! », titre Le Journal. Il y a quelques mois, rappelle le tabloïd, les gardes de Jean-Marc Kabund étaient accusés d’avoir crevé les pneus du véhicule d’une dame présentée comme étant membre de la famille présidentielle.

L’incident qui s’est déroulé, selon le trihebdomadaire sur l’avenue des Poids Lourds, aurait créé un précédent fâcheux au sein du parti au pouvoir au point que certains agents de la Présidence de la République auraient juré de se venger au cas où ça se répétait.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner