Crise politique à l'Equateur : la Cour constitutionnelle rejette la requête de l’ancien président de l’Assemblée provinciale


La Cour constitutionnelle a jugé irrecevable mardi 1er mars la requête en inconstitutionnalité introduite par l’ancien président de l’Assemblée provinciale de l’Equateur, Claude Buka Lompulo.

Ce dernier voulait par cette action, débouter le bureau d’âge qui a été mis sur pied et dirigé par la nouvelle présidente, Marie-Josée Molebo.
Conséquence, les actes posés par le bureau d’âge, dont l’invalidation des députés membres du G13 et l’organisation de l’élection d’un nouveau bureau définitif, restent fondés, indiquent des experts. Car les arrêts de la Cour Constitutionnelle restent exécutoires et opposables à tous, précisent -ils.

Marie-Josée Molebo, la nouvelle présidente du bureau d'âge de l'assemblée provinciale de l'Équateur, a été élue par acclamation, mercredi 1er décembre dernier à Mbandaka. Cette élection, tenue dans le calme, mettait fin au conflit qui secouait l’organe délibérant. En effet, le vote controversé de la déchéance du gouverneur de province en juillet 2021 avait divisé les députés provinciaux en deux camps antagonistes.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner