Beni : début de la campagne de recouvrement forcé de l’assurance automobile

La Société nationale d’assurances (SONAS) a lancé, depuis lundi 6 juin, la campagne de recouvrement forcé de l’assurance automobile, à Beni (Nord-Kivu).

A travers cette opération, cette entreprise de l’Etat bénéficie de l’appui de la police du groupe mobile d’intervention et la police de circulation routière.  

Le constat est que depuis le lancement de cette campagne de contrôle, la circulation des véhicules est réduite dans les principales artères de la ville de Beni. 

Les véhicules en circulation sont ceux de la police nationale, de l’armée, des ONG, rarement ceux des particuliers qui ne sont pas en ordre.  

Plusieurs véhicules ayant tenté de circuler sans documents d’assurance ont été saisis par les agents de la police.

Mais, la présence des policiers munis de leurs armes dans cette opération inquiète les habitants de Beni.

Le porte-parole de la police à Beni, Nasson Murara, explique les raisons qui ont poussé les policiers à se munir d’armes :

« La police est là d’abord pour la sécurisation de personnes et de leurs biens. Quand elle est déployée sur terrain pour une opération, elle doit se munir de ses outils de travail. Comme quelqu’un qui va au bureau, il doit avoir un papier et un stylo. Et le policier doit se munir de deux armes : létale et non létale ».

Il ajoute que Beni est une zone opérationnelle, la police doit être prête pour faire face à toute éventualité d’attaque. 

« Nous sommes dans une zone opérationnelle où les ennemis profitent dans différentes opérations des forces de l’ordre. C’est pourquoi l’arme est toujours là à côté. Pas pour tirer sur le chauffeur ou soit sur la personne qui va résister. Mais, c’est pour la prévention », a rassuré Nasson Murara.

Toutefois, certains conducteurs des véhicules à Beni, déplorent le fait de n’avoir pas été informés avant le début de cette opération de bouclage.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner