Rutshuru : la culture de maïs attaquée par des chenilles


Des chenilles de type « légionnaire » d’origine américaine ont ravagé plusieurs champs de maïs, dans les groupements Bweza et Bukoma, territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

L'ingénieur agronome du Réseau d’Ingénieurs Agronomes pour l’Agriculture du Nord-Kivu, Jadot Mateso a lancé cette alerte, jeudi 6 octobre, à Goma (Nord-Kivu).

Il dit également craindre l’impact négatif de ces insectes sur la production de cette céréale et sa rareté sur le marché de cette région.  

Laquelle, pourrait avoir comme conséquence immédiate une hausse du prix du maïs.

Il appelle à l’intervention du ministère de l’Agriculture et de l’Institut national pour l’étude et la recherche agronomique (INERA) pour disponibiliser de nouvelles variétés du maïs :

« Ca fait pratiquement 5 ans que, les cas de la chenille sont signalés dans la zone. C’est une chenille qui cause vraiment des dégâts. C’est un cas général à Rutshuru. Les agriculteurs sont très déçus des cas des dégâts de cette chenille ».  

Jadot Mateso redoute de la perturbation et de la faible production du maïs cette saison, à la suite de la présence de ces insectes d’origine américaine dans ces entités :

« Nous craignons, qu’il y a de la famine. C’est ce qui fait, d’ailleurs, l’objet de la plupart de nos alertes. Si, une fois, nos autorités ne prennent pas de mesures qui peuvent atténuer ce fléau. Il y aura de la famine dans des ménages. Il faut que les autorités puissent amener, le plutôt possible, des variétés qui peuvent résister. » 

Cet ingénieur agronome s’inquiète en outre de l’expansion de cette insecte nuisible dans plusieurs coins et appelle le ministère de l’Agriculture d’approfondir les études autour de cette menace. 

Pour le moment, le réseau ne dispose d’aucune mesure curative pour détruire complètement la chenille, souligne-t-il. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner