Investiture de Joseph Kabila: réactions de l’opposition et de la majorité

Joseph Kabila Kabangé le 20/12/2011 à Kinshasa, durant sa prestation de serment devant des juges de la cours suprême de la justice de la RDC. Radio Okapi/ Ph. John BompengoJoseph Kabila Kabangé le 20/12/2011 à Kinshasa, durant sa prestation de serment devant des juges de la cours suprême de la justice de la RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Joseph Kabila Kabangé le 20/12/2011 à Kinshasa, durant sa prestation de serment devant des juges de la cours suprême de la justice de la RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

« Le plus important pour le peuple congolais est l’amélioration de ses conditions de vie et la paix sociale », a déclaré, mardi 20 décembre, Alex Josué Mukendi, candidat malheureux de l’opposition à la présidentielle du 28 novembre, en réaction au discours d’investiture du président Joseph Kabila réélu pour un mandat de 5 ans. Pour André Atundu Liongo, cadre de la Majorité présidentielle (MP), le  discours d’investiture de Kabila est «conciliant et réaliste.»

Après l’investiture de Joseph Kabila, Alex Josué Mukendi plaide pour que le processus électoral soit sanctionné par la mise sur pied d’«institutions stables économiquement et politiquement pour donner la paix sociale et du travail à la population congolaise qui continue de s’accroître

Pour y arriver, poursuit-il, le président élu doit trouver un compromis avec la classe politique pour éviter des contestations.

«Comme le produit des élections n’était pas consommable par tous, il faut qu’on arrive maintenant à un compromis avec les acteurs politique pour trouver un modus operandi qui puisse garantir qu’il y ait la stabilité de ces institutions. Il faut impliquer les acteurs politiques pour qu’il n’y ait pas de contestation », préconise-t-il.

Fête africaine

Pour sa part, André Atundu Liongo, salue la cérémonie d’investiture du président Joseph Kabila.

«C’était une belle célébration de la démocratie, une belle fête républicaine. Et surtout un discours conciliant qui trace les grandes ambitions qui vont nourrir ses actions sur les plans interne et international », affirme-t-il.  

Il se réjouit du fait que dans son discours programme, Joseph Kabila ait mis l’accent sur l’amélioration de la condition sociale des Congolais, promettant de travailler avec tous les Congolais épris de sentiment de patriotisme, pour un nouveau Congo émergent.

Cependant un seul président de la République a assisté à cette cérémonie, le Zimbabwéen Robert Mugabe. D’autres chefs d’Etat se sont fait représenter par leurs chefs de gouvernement, ministres ou ambassadeurs.

«La présence de près de six premiers ministres et du président Mugabe a fait de cette fête une fête africaine», se justifie Atundu Liongo.

Dans les rues de Kinshasa,  les avis de la population sont partagés entre joie et déception sur la réélection de Joseph Kabila. Vous pouvez les écouter dans cet extrait. 

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Le président Kabila a été réélu avec 48,95% des suffrages pour un mandat de 5 ans au terme d’un scrutin présidentiel dont l’opposition conteste les résultats. Les observateurs nationaux et internaux ont critiqué un processus de collecte et de compilation des résultats qui manquaient de “transparence et de crédibilité”.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (86)
Ebola (84)
RDC (74)
Elections (67)
élection (63)
FARDC (48)
Beni (45)
Monusco (42)
Opposition (33)
ADF (32)
FCC (28)
Vclub (26)
Caf (23)
Léopards (20)
Linafoot (20)
Mazembe (19)