La prospérité: « Kampala: le M23 traîne les pieds ! »

En avant-plan, Sulutani Makenga, le chef de la branche armée de la rébellion du M23 à Goma le 20 novembre 2012

Revue de presse de vendredi 7 décembre 2012

La prospérité soupçonne le mouvement rebelle M23 d’attendre des ordres de Kigali. Le journal informe que les négociations entre le Gouvernement congolais et le M23 s’ouvrent vendredi 7 décembre à Kampala, la capitale ougandaise. La délégation congolaise conduite par le ministre des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda, est déjà dans la capitale ougandaise alors que, côté M23, personne n’a encore pointé son nez, même si quelques-uns de ces rebelles ont été repérés dans la capitale ougandaise. Selon des sources concordantes du journal, il semblerait  que le Rwanda voudrait remplacer les Congolais qui sont dans le mouvement par les rwandais de souche. Cette démarche aurait déplu aux congolais. D’où, certains d’entre eux auraient carrément choisi de quitter le bateau M23 et seraient rentrés à Goma, pour se rallier. La Prospérité rappelle qu’il y a déjà des divergences au niveau du contenu des discussions. Le Gouvernement de la RDC ne jurant que par les accords du 23 mars 2009, au moment où le M23 tente de créer la diversion, en sollicitant un dialogue ouvert à d’autres forces politiques et à la société civile. Curieusement, pour lui, l’opposition et la société civile n’ont pas mordu à l’hameçon. Chose plus grave, le M23 qui tue, viole et pille à l’Est veut parler de droits de l’homme dans ces pourparlers, s’indigne La Prospérité.

Le Potentiel cite l’organisation internationale dans un article titré : « la Francophonie condamne toute entreprise de déstabilisation de la RDC ». La francophonie appelle ainsi tous les Etats à aider la RDC à poursuivre ses efforts de dialogue.

Le quotidien rapporte que le secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf s’est félicité du communiqué conjoint adopté le 21 novembre 2012 à Kampala en Ouganda par les présidents Yoweri Museveni, Paul Kagame et Joseph Kabila concernant la situation dans l’Est de la RDC, selon ce communiqué de presse. Le secrétaire général de la Francophonie engage tous les pays voisins à renforcer la dynamique de paix, de stabilité et de confiance, et encourage la RDC à poursuivre ses efforts en faveur du dialogue.

Lors du XIVème Sommet de la Francophonie qui s’est tenu à Kinshasa les 13 et 14 octobre derniers, les chefs d’Etat et de gouvernement membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) avaient adopté une résolution dans laquelle ils condamnent « les violations massives des droits de l’Homme et du droit humanitaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo, en particulier le meurtre de civils, le déplacement des populations, le recrutement d’enfants soldats et les violences sexuelles », rappelle Le Potentiel.

Forum des As, elle, se désole de la réaction de la classe politique face à ces pourparlers avec son éditorial : « querelle stérile autour de Kampala ». Le journal regrette que la classe politique “zaïro-congolaise” a, au moins, le mérite de s’accorder sur une chose: son désaccord quasi permanent. Le consensus sur des questions vitales pour le pays est le cadet des soucis de nos politiques, toutes tendances confondues. Le journal s’étonne que depuis deux jours, certains courants de l’opposition remettent sur le tapis la question de la légitimité du pouvoir congolais. Forum des As s’étonne que même des élus siégeant le plus régulièrement du monde au parlement croient devoir discuter de cette question.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner