RDC: appel au respect des libertés fondamentales

L’assistance à la célébration de la journée internationale des droits de l’homme le 10/12/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

A l’occasion de la célébration de la Journée internationale des droits de l’homme, jeudi 10 décembre, les Nations unies, le gouvernement congolais et l’Ambassade de France en RDC ont appelé au respect et à la promotion des libertés fondamentales de l’homme.

Dans son discours prononcé au cours d'une manifestation organisée à cette occasion au Palais du peuple à Kinshasa, le directeur du Bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l’homme, José Maria Aranaz, a déclaré que la RDC fait face à de nombreux défis dans le domaine des droits de l’homme, surtout en cette période préélectorale. Dans un rapport publié mardi 8 décembre, son bureau a noté une tendance à l’augmentation des violations des droits politiques en RDC.

A (re)Lire: José Maria Aranaz : «On a constaté une tendance à l’augmentation des violations des droits politiques »

Pour sa part, David Gressly, numéro 2 de la Monusco, a relayé le message du secrétaire général de l’Onu à l’occasion de cette journée des droits de l’homme. Le message de Ban Ki-moon rappelle les quatre libertés fondamentales de l’homme: liberté d’expression, de religion, de vivre à l’abri du besoin et de vivre à l’abri de la peur.

Dans ce message, le secrétaire général de l’Onu appelle à étendre les pratiques démocratiques.

Le ministre congolais de l’Enseignement supérieur a affirmé, de son côté, que la RDC mène une campagne de sensibilisation de deux pactes internationaux garantissant les droits de l’homme. Selon lui, plusieurs activités relatives à cette campagne sont menées sur le terrain.

Son collègue de la Justice a assuré que le gouvernement congolais continue de promouvoir et garantir les droits de l’homme. Tambwe Mwamba a notamment évoqué la répression des crimes avérés, notamment ceux commis par des généraux de l’armée.

Dans son intervention, l’ambassadeur de France en RDC a réaffirmé l’engagement de son pays à continuer de soutenir les efforts de la justice en RDC.

Pour sa part, le représentant de la Commission nationale des droits de l’homme a invité les acteurs politiques et de la société civile à œuvrer en faveur de la paix, en soutenant le dialogue.

A la fin de cette cérémonie, des prix ont été remis aux lauréats du jeu concours d’art oratoire des droits de l’homme. Ce concours a été organisé par le bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme. Il était ouvert aux jeunes finalistes de licence des universités de République démocratique du Congo.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (184)
Ceni (105)
Elections (74)
FARDC (55)
Kananga (41)
Monusco (36)
Cholera (34)
Police (29)
Kasaï (25)
élection (25)
Grève (23)
Beni (23)
Kinshasa (23)
ADF (23)
Léopards (22)