Nord-Kivu: Joseph Kabila attendu à Beni ce vendredi

Le chef de l'Etat Joseph Kabila en train de couper le ruban lors de l'inauguration du barrage hydroélectrique de Matebe mercredi 16 décembre au Nord-Kivu. (Photo Kemal Moustapha)

Le chef de l’Etat congolais est attendu dans la ville de Beni, située à 350 km au Nord de Goma (Nord-Kivu), vendredi 18 décembre, affirment des sources officielles.

Joseph Kabila va sans doute profiter de sa visite pour évaluer la situation sécuritaire de ce territoire, en proie à l’insécurité, entretenue par des hommes armés dont les ADF.

Ces rebelles ougandais ont incendié, il y a plus de deux semaines, une trentaine de boutiques, restaurants, pharmacies et dépôts, à Eringeti, localité située à 60 km au Nord-Est de Beni-ville.

A (re) Lire: Nord-Kivu : de violents affrontements opposent les FARDC aux ADF à Eringeti

Avant l’étape de Beni, le chef de l’Etat a inauguré, mercredi 16 décembre, la Centrale hydroélectrique de Matebe, située à 70 km au Nord-Est de Goma au Nord-Kivu.

Dans la ville de Beni, le chef de l’Etat a été précédé, depuis jeudi 17 décembre, par le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku et le ministre d’Etat en charge de la Décentralisation, Salomon Banamuhere.

«Comme vous le savez, le président de la république est à Goma et pour moi je ne peux pas ne pas venir évaluer la situation en vue de lui permettre de pouvoir décider sur des grandes mesures qu’il a annoncé lorsqu’il était devant les deux chambres du Parlement, réunies en congrès», a expliqué le gouverneur du Nord-Kivu.

Julien Paluku a remercié les infirmiers et médecins de la cite d’Oicha et du secteur de Beni Mbau qui ont accepté de reprendre le service après quelques jours de grève.

«Je suis heureux que mon appel ait été reçu par la société civile et tous les infirmiers et médecins qui ont déjà repris le service. Je les remercie sincèrement pour cette reprise», a-t-il ajouté.

Ce personnel de santé avait décrété cette grève pour protester contre l’insécurité dans la contrée.

Plus de 300 personnes avaient été tuées, depuis octobre 2014, par des présumés rebelles ougandais des ADF dans le territoire de Beni, selon la société locale.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (103)
RDC (103)
Elections (89)
Ebola (85)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)