Cas-info.ca : «'Députés malencontreusement invalidés' : la cour constitutionnelle entame des audiences de rectification»

Revue de presse du 18 juin 2019

La presse est revenue sur la question du contentieux électoral avec cette fois-ci le démarrage des audiences de rectification.

Les choses ont pris une autre tournure en rapport avec certains députés de l’opposition, invalidés par la cour constitutionnelle, mais qui pourraient garder leurs sièges, affirme Cas-info.ca. Pour ce faire, ce média a constaté que la haute cour a ouvert lundi, une chambre spéciale pour réexaminer les dossiers de certains élus qui auraient été malencontreusement invalidés.

Plusieurs députés invalidés tels que Cherubin Okende, Jean Goubald et Raphael Kibuka et bien d’autres étaient présents à la cour, accompagnés de quelques militants.

Le même lundi, le président de la République a reçu le président de la cour constitutionnelle, Benoit Lwamba, sur cette question des contentieux électoraux qui a suscité des vagues dans l’opinion.

Sur cette rencontre, Actualité.cd note que les deux personnalités ont échangé notamment sur le retard dans le traitement des contentieux électoraux consécutifs aux élections législatives de décembre 2018.

« La loi nous donne deux mois pour examiner tous les recours introduits. Le président s’est rendu compte que nous sommes largement au-delà du délai. Il voulait en savoir les raisons », a dit Benoît Lwamba au sortir de la rencontre.

Au cours de cette audience, 7sur7.cd affirme que chef de l'État a fourni quelques renseignements sur des cas de corruption. Les juges qui seront coupables vont être sanctionnés, a promis Benoit Lwamba.

CENI : Basengezi jette l’éponge

L’autre sujet commenté par la presse en ligne est la démission du vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI)

Norbert Basengezi a démissionné de son poste lundi 17 juin 2019, note Actualité.cd

« Conformément aux articles 10, 14 et 15 de la loi organique de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), j’ai déposé ma démission du poste de vice-président de la CENI auprès du Président National du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), parti politique qui m’avait désigné en novembre 2015 », a écrit Norbert Basengezi dans sa correspondance adressée à Corneille Nangaa, et notifiée à Joseph Kabila, a indiqué Actualité.cd.

Cas-info.ca rappelle que M. Basengezi avait rejoint l’équipe dirigeante de la commission électorale en 2015 en remplacement d'André Pungwe. Il quitte la barque trois jours après l’expiration officielle du mandat de 5 ans de l’actuel bureau dirigé par Corneille Nangaa.

Cas-info.ca fait savoir que Norbert Basengezi fait partie de trois personnalités de la commission électorale sanctionnées par les États-Unis notamment pour des faits de corruption répétée lors des élections de décembre 2018.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires