Annie Bambe : « Ceux qui torpillent la gratuité de l’enseignement de base sont contre la promotion des droits de la femme »


« Ceux qui torpillent la gratuité de l’enseignement primaire sont contre la promotion des droits de la femme », a déclaré mardi 30 mars à Kinshasa, Annie Bambe Cikunda, coordinatrice de la Coalition Beijing+25. Selon elle, la gratuité de l’enseignement a permis à des millions de petites filles d’intégrer le circuit scolaire.  

« C’est la femme, c’est la jeune fille qui en bénéficie. Vous savez que plus de 3 millions de filles étaient en dehors du système éducatif avant qu’on ne proclame la gratuité de l’enseignement. Et lorsqu’on a proclamé la gratuité, ç’a donné l’occasion à ces filles d’aller à l’école », a indiqué Annie Bembe, à l’occasion d’une conférence organisée par le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH).  

Ainsi, espère-t-elle, que ces femmes vont occuper des postes de responsabilité.  

Par ailleurs, concernant la participation de la femme dans les institutions publiques, la coordinatrice de la Coalition Beijing+25 a suggéré que la remise des présents et cadeaux lors des campagnes électorales soit considérée comme un acte de corruption et punie par la loi.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner