La République : « Congolité: la société civile tranche ! »

Revue de presse du lundi 7 juin 2021

Le débat sur la congolité intéresse les journaux parus lundi 7 juin à Kinshasa.   

« Le débat sur la congolité est pratiquement clos après les précisions apportées par le Chef de l’Etat qui table sur le fond plutôt que sur la forme. Quel est l’apport d’un Congolais né de parents congolais dans la construction de la nation alors qu’il se permet de détourner la richesse nationale au profit de son ventre ? », interroge La République.

A la suite du chef de l’État, poursuit le journal, le bâtonnier Matadiwamba a révélé l’inexistence du dossier congolité au parlement congolais. Dans le même registre s’inscrit la déclaration ci-dessous de la société civile. Ridicule donc la position anachronique des chantres d’une congolité sans contenu pour le pays et son peuple.

Selon Forum des As, la Société civile dit non à une loi discriminatoire. "La notion que veut promouvoir Noël Tshiani consacre une discrimination entre les citoyens, remet en cause les acquis d'une longue lutte citoyenne congolaise pour la démocratie, viole l'article 10 de la Constitution de la République, porte des germes des conflits politiques et intercommunautaires et met en péril la cohésion nationale...", indique le CCNSC-RDC cité par le quotidien.

Sur un autre chapitre, Le Potentiel parle de la « crise due à l'éruption volcanique et évolution de l’état de siège : À Goma, le Premier ministre Sama Lukonde donne les assurances du gouvernement ». Afin d’apporter une réponse prompte et adéquate aux victimes du sinistre de l’irruption du Volcan Nyiragongo, selon le tabloid, « le Premier ministre séjourne à Goma, depuis le week-end. Au chef-lieu du Nord-Kivu, Sama Lukonde a visité les installations de l'Observatoire Volcanologique de Goma avant de présider tour à tour les réunions avec les humanitaires et celle du Conseil de sécurité à Goma ».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner